France
URL courte
Par
4142204
S'abonner

Le directeur de la rédaction du Monde a déclaré que le quotidien dissuadait ses journalistes de se rendre sur CNews. Luc Bronner a précisé que la chaîne d’information représentait selon lui une menace pour le débat démocratique.

Le directeur de la rédaction du Monde a violemment critiqué CNews, au cours d’une séance de dialogue avec les lecteurs du quotidien. Luc Bronner a notamment confié que les journalistes du Monde avaient pour consigne de ne pas se rendre sur les plateaux de la chaîne d’information.

«On a une consigne interne ― ce n’est pas une obligation puisqu’on ne peut pas interdire ― qui est de ne pas aller sur ces plateaux-là. À titre personnel, aller sur CNews, c’est non. Je pense que cette chaîne ne fait pas son travail et qu’elle est problématique dans sa façon de couvrir une partie de l’actualité», a-t-il déclaré lors de cette rencontre.

Le directeur de rédaction du Monde, qui passera le relais à Caroline Monnot le 1er janvier, a qualifié CNews de chaîne «low-cost», l’accusant d’ouvrir ses micros aux «gens les plus extrémistes, les plus polémistes» dans le but de faire de l’audience et du «buzz».

Un danger pour la démocratie?

Luc Bronner a précisé qu’il ne voyait pas l’utilité pour les journalistes du Monde de débattre avec certains contradicteurs, citant notamment Éric Zemmour et «des journalistes de Valeurs Actuelles».

L’ancien lauréat du prix Albert-Londres a en outre déclaré que le positionnement de CNews constituait selon lui un danger pour la démocratie, à travers la promotion de discours simplistes et polémiques.

«Je pense que, dans le moment dans lequel on vit, alimenter les tensions, alimenter les haines, le simplisme, la polémique, ça a des effets sur le fonctionnement démocratique. Des effets potentiellement assez graves», a ainsi expliqué Luc Bronner durant cette séance de question-réponse.

Luc Bronner a plus généralement expliqué porter un «regard très dur sur les chaînes d’infos», ajoutant cependant que certaines «s’en sortent mieux que d’autres».

Ce n’est pas la première fois que CNews essuie des critiques de la part de personnalités de la sphère politique ou médiatique. En novembre, la chaîne d’information avait notamment fait l’objet d’un appel au boycott, suite aux propos d’Éric Zemmour sur les mineurs étrangers non accompagnés.

Lire aussi:

Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Deux suppositoires par jour: l’Institut Pasteur de Lille teste un médicament contre le Covid
Tags:
chaîne de télévision, Eric Zemmour, médias, Le Monde, CNews
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook