France
URL courte
Par
559065
S'abonner

La militante Rokhaya Diallo a fait part de son indignation après des propos tenus à son encontre par une auditrice de Sud Radio. Un présentateur de la station lui a présenté ses excuses.

La militante antiraciste et féministe Rokhaya Diallo a dénoncé les propos d’une auditrice, qui s’en était pris à elle sur Sud Radio, en octobre dernier. Cette dernière avait notamment critiqué le fait que Rokhaya Diallo se plaignait de la France, alors qu’elle devait sa position et sa notoriété à «l’éducation et l'ouverture d'esprit de notre pays».

L’auditrice avait ensuite tenté d’imaginer ce qu’aurait été la vie de la militante antiraciste si la France n’avait pas accueilli sa famille.

«Elle serait en Afrique avec 30 kg de plus, 15 gosses, en train de piller le mil par terre et d’attendre que Monsieur lui donne son tour entre les 4 autres épouses», avait-t-elle déclaré.

Des propos qui ont donc suscité la colère de la principale intéressée, qui les a condamnés dans un tweet. Rokhaya Diallo a notamment pointé du doigt la responsabilité des intervenants en plateau, dénonçant «une immonde bande d’individus haineux en roue libre».

Selon elle, les paroles de l’auditrice sont empreintes d’un «mépris de l’Afrique» et traduisent la «négation de la légitimité politique des non Blanc.he.s en France». La militante antiraciste y voit aussi la trace d’une forme de «grossophobie».

Des excuses présentées

Suite à la réaction de Rokhaya Diallo, le présentateur Philippe Rossi, présent lors de la séquence, a tenu à lui présenter ses excuses. Sur Twitter, il a précisé que Sud Radio ne pouvait «cautionner ce genre de discours», qui vont à l’encontre des valeurs de la station.

Excuses acceptées par la militante, qui a néanmoins ajouté s’attendre à une «réponse ferme» face aux propos tenus.

L’auditrice est intervenue au cours d’un débat intitulé «Diallo, Bruckner: les indigénistes ont-ils une part de responsabilité dans les attentats?». En octobre, l’écrivain Pascal Bruckner avait en effet accusé Rokhaya Diallo d’avoir «poussé à la haine contre Charlie Hebdo» avant les attentats contre les membres de la rédaction du journal. La militante avait annoncé porter plainte.

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
Afrique, grossophobie, racisme, Sud Radio
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook