France
URL courte
Par
9714
S'abonner

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a supposé que la nouvelle variante du coronavirus pouvait bien être présente en France, pays qui compte lancer sa campagne de vaccination dimanche prochain.

Le nouveau variant du coronavirus SARs-CoV-2 détecté ces derniers jours dans le sud et l'est de l'Angleterre n'a pas été encore identifié en France mais il est tout à fait possible qu'il circule déjà, a déclaré lundi le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Cette nouvelle souche, apparemment plus contagieuse, a conduit bon nombre de pays européens à suspendre leurs liaisons aériennes et ferroviaires en provenance du Royaume-Uni.

«Il est tout à fait possible que le virus circule en France. Il a été identifié une fois en Italie», a dit Olivier Véran au micro d'Europe 1.

«Principe de précaution»

«Ce que je sais, c'est que sur les derniers jours, 500 souches virales ont été identifiées et analysées en génétique et que ce variant n'a pas été retrouvé. Ça ne veut pas dire qu'il ne circule pas», a-t-il précisé.

En Angleterre, a ajouté Olivier Véran, «la majorité des cas identifiés en séquençage génétique dans le sud et dans l'est de l'Angleterre correspondent à ce variant». «Donc autant éviter, tant qu'on n'a pas toutes les connaissances sur ce variant, de faire circuler cette souche», a-t-il dit.

Ainsi, la suspension du trafic aérien et ferroviaire avec le Royaume-Uni s'inscrit dans «un principe de précaution», a expliqué le ministre.

Une vingtaine d’États ont décidé d'interrompre temporairement leurs liaisons avec le Royaume-Uni où une nouvelle forme du coronavirus a été découverte. Le gouvernement britannique a introduit le 19 décembre un nouveau lot de restrictions afin d'endiguer la propagation du virus.

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
François Bayrou amené à se justifier sur une photo de lui sans masque dans un aéroport apparue sur les réseaux
Un ado plongé dans le coma après avoir été tabassé par une bande qu’il assure ne pas connaître à Paris
Tags:
Royaume-Uni, France, Covid-19, souche de coronavirus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook