France
URL courte
Par
15428
S'abonner

La pandémie de Covid-19 ne semble toujours pas céder de terrain dans le monde non plus qu’en France, notamment dans le Grand-Est. Dans ce contexte, le maire de Reims, Arnaud Robinet, a proposé sur Franceinfo de «reconfiner soit de façon territoriale […] ou au niveau national» après Noël.

Le maire de Reims, Arnaud Robinet, estime qu’au vu de la situation actuelle», un reconfinement est nécessaire «jusqu'à la rentrée, c'est-à-dire jusqu'au 3 ou 4 janvier» pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Répondant sur Franceinfo à une question sur les moyens de réduire la propagation du virus dans sa région, il a rappelé que de nombreux pays passaient au reconfinement, par exemple l’Allemagne, l’Italie et la Grande-Bretagne.

«Au vu de la situation que l'on observe dans le Grand-Est, je propose de reconfiner […] Profitons de cette période de vacances scolaires juste après Noël et jusqu'à la rentrée pour reconfiner et permettre un retour à la vie presque normale à la rentrée», a-t-il dit.

Interrogé au sujet de la nouvelle flambée épidémique dans le Grand-Est, Arnaud Robinet a mis au cause le facteur climatique, évoquant la vague de froid, ainsi que le déconfinement favorisant les échanges, notamment transfrontaliers.

«Nous sommes une région de passage où il y a beaucoup de rencontres et de déplacements», a-t-il rappelé.

La nouvelle mutation du coronavirus circulant au Royaume-Uni a également été évoquée.

Respecter les gestes barrières

Pour Arnaud Robinet, cette variante du virus pourrait être présente dans le Grand-Est, mais ce sera aux infectiologues de le confirmer ou pas. Il a fait remarquer dans ce contexte que les Français n’étaient pas «forcément responsables» de cette augmentation de la propagation.

«Les Français sont responsables, je leur dis juste qu'il faut que l'on soit solidaires durant ces fêtes de Noël, notamment le 24 décembre au soir, il faudra respecter les gestes barrières.»

En attendant l’arrivée du vaccin, c’est l’unique moyen de combattre la propagation du Covid-19.

Lire aussi:

«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Les drogués du Nord de Paris sont désormais «gardés» dans un parc qui a coûté plus de 13 millions d’euros
Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Un 4e État américain autorise la formation des pelotons d'exécution
Tags:
confinement, Covid-19, maire, Reims
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook