France
URL courte
Par
221735
S'abonner

Un habitant de Saint-Fons (Rhône) a été interpellé par le RAID après des «propos suspects et inquiétants» sur «le Président Macron, les Français en général, des menaces en tout genre», rapporte Le Progrès. L’individu nie les faits. Il sera présenté à un juge en comparution immédiate le 28 décembre pour «apologie du terrorisme».

Âgé de 66 ans, un homme a proféré des insultes et des menaces à l’encontre du Président de la République dans un bus de la ligne Bellecour-Feyzin, à Saint-Fons (Rhône), mardi 22 décembre, selon Le Progrès.

Interpellé à son domicile

Déjà connu des services de police, notamment pour insultes, le sexagénaire se serait dirigé vers un autre homme en tenant des «propos inquiétants», notamment sur «les Français en général, des menaces en tout genre», a indiqué un témoin.

Le lendemain des faits, l’homme a été interpellé à son domicile de Saint-Fons par les policiers du RAID.

Pas d’«altération mentale»

L’analyse psychiatrique n’a pu établir «une quelconque altération mentale».

Le 28 décembre, l’homme sera présenté à un juge en comparution immédiate pour «apologie du terrorisme».

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Une vingtaine de voyous s’attaquent aux pompiers de la Drôme avec des tirs de mortiers et des pierres
Tags:
Rhône, apologie du terrorisme, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook