France
URL courte
Par
Emmanuel Macron testé positif au Covid-19 (16)
28241
S'abonner

Emmanuel et Brigitte Macron sont arrivés jeudi 24 décembre au fort de Brégançon pour les fêtes de fin d'année. Ils devraient y rester jusqu'au 31 décembre, selon France Bleu.

Après avoir passé sept jours à l'isolement à Versailles, Emmanuel Macron s’est remis du Covid-19 et passe les fêtes de fin d'année au fort de Brégançon, dans le Var, en compagnie de son épouse Brigitte, a confirmé les informations de France Bleu Provence l’Élysée à l'AFP. Ils devraient y rester jusqu'au 31 décembre, précise la radio.

Le chef d’État et son épouse sont arrivés à l'aéroport de Hyères jeudi 24 décembre dans l'après-midi pour passer le réveillon de Noël à Bormes-les-Mimosas. C'est la troisième année consécutive que le couple Macron choisit cette destination pour les fêtes.

Selon la présidence citée par l'AFP, M.Macron «suit de près la situation sanitaire, en lien en particulier avec le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran».

Macron sort d'isolement pour Noël

Le 24 décembre, l'Élysée a annoncé dans un communiqué que le Président ne présentait plus de symptômes du Covid-19. Il a donc quitté la résidence de la Lanterne à Versailles où il s’était isolé depuis le 17 décembre, souffrant de fièvre, de toux et d'une fatigue importante.

Selon BFM TV, Emmanuel Macron adressera également ses vœux jeudi soir prochain aux Français qui s'apprêtent à passer la nuit de la Saint-Sylvestre sous couvre-feu à partir de 20 heures.

Dossier:
Emmanuel Macron testé positif au Covid-19 (16)

Lire aussi:

«Une catastrophe»: Michel Cymes sur la suspension des activités physiques des enfants pendant la pandémie
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Tags:
Covid-19, fort de Brégançon, Brigitte Macron, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook