France
URL courte
Par
5421281
S'abonner

Le ministre de la Santé a énuméré sur France 2 les territoires nécessitant une surveillance sanitaire particulière et où un couvre-feu avancé à 18h00 était envisagé à partir du 2 janvier. Cependant, le gouvernement écarte l'option d'un reconfinement national, a-t-il assuré.

Après qu'un Conseil de défense, présidé par Emmanuel Macron, s'est déroulé dans la matinée, Olivier Véran prend la parole au journal télévisé de 20 heures de France 2 pour annoncer les décisions qui y ont été prises.

Il a été décidé de ne pas durcir dans l'immédiat les mesures restrictives déjà en vigueur mais de réfléchir à un avancement de deux heures du couvre-feu dans les régions sous surveillance particulière, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté, a précisé le ministre de la Santé.

«Ce que nous écartons, c'est l'idée du confinement, nous ne voulons pas confiner à ce stade, ni un confinement généralisé ni un confinement local», a déclaré M.Véran. «En revanche, nous allons proposer une extension du couvre-feu qui au lieu de démarrer à 20 heures démarrera à 18 heures dans l'ensemble des territoires dans lesquels cela s'avérera nécessaire.»

Les mesures susmentionnées prendront effet le 2 janvier. Dans ces départements et les métropoles, «le taux d'incidence serait au-dessus du seuil d'alerte maximale».

En même temps, Olivier Véran a pointé des «disparités territoriales importantes, avec une sorte de gradient, avec l'ouest de la France qui est moins touché, et l'est de la France qui est plus touché».

Le Conseil scientifique a de son côté prévenu qu'une «reprise incontrôlée de l'épidémie» de Covid-19 serait possible au mois de janvier, après les fêtes de fin d'année.

En vue des fêtes, le ministre de l'Intérieur a appelé les préfets à se mobiliser:

«La priorité doit être donnée ces prochains jours à la lutte contre les rassemblements non autorisés et les phénomènes de violences urbaines», a réclamé Gérald Darmanin dans un message adressé aux représentants de l’État que l'AFP a pu consulter.

Lire aussi:

Le MoDem lâche LREM, l'Assemblée rejette le pass sanitaire
«Un gentil garçon»: la mère du tueur présumé du policier à Avignon s’en prend aux autorités
Covid et accident de laboratoire, ces «complotistes» qui avaient vu juste
Tags:
France, Covid-19, Olivier Véran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook