France
URL courte
Par
6419134
S'abonner

Alors que le Nouvel an approche, l’heure est aux cartes de vœux pour souhaiter la bonne année. C’est ce qu’a notamment fait Didier Lallement, mais le contenu de ses vœux a beaucoup surpris à cause d’une référence à Léon Trotsky, figure de la Révolution russe de 1917 et fondateur de l'Armée rouge.

Le préfet de police de Paris Didier Lallement a décidé de souhaiter à sa façon une bonne année en citant dans sa carte de vœux officielle Léon Trotsky, figure de la Révolution russe de 1917 et fondateur de l'Armée rouge. Des photos de cette carte ont été publiées sur Twitter.

​«Je suis profondément convaincu, et les corbeaux auront beau croasser, que nous créerons par nos efforts communs l'ordre nécessaire. Sachez seulement et souvenez-vous bien que, sans cela, la faillite et le naufrage sont inévitables», cite-t-il.

Il est pourtant difficile de deviner les insinuations du préfet de police. Selon un des interlocuteurs du préfet, cité par Le Parisien, il a ainsi tenté de mettre en avant l’idée que «l'ordre n'est ni de droite ni de gauche».

La carte fait polémique

La carte de vœux a provoqué une polémique sur les réseaux sociaux. Ainsi, le député européen du Rassemblement national Jean-Lin Lacapelle a critiqué cette référence à Léon Trotsky, le qualifiant de «sinistre individu» et de «fervent partisan de la Terreur rouge».

​Le sénateur socialiste Rémi Féraud a considéré cette carte comme «une dérive»: «Où sont passés les principes républicains qui doivent fonder l'autorité de l'État

Lire aussi:

Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Trois roquettes tirées en direction d'Israël depuis le territoire syrien
Tags:
vœux du Nouvel An, Paris, Didier Lallement, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook