France
URL courte
Par
81419
S'abonner

Amandine Petit, lauréate du concours Miss France 2021, a effectué sa première séance de dédicaces dans un centre commercial de Moselle, réunissant des centaines de personnes. Organisé en plein rebond de l’épidémie, l’événement a été vivement critiqué par de nombreux internautes et élus locaux.

La première sortie de la Miss France 2021 Amandine Petit samedi 2 décembre au centre commercial B’EST de Farébersviller, en Moselle, où elle a effectué sa première séance de dédicaces, a attiré les masses, engendrant une polémique sur les réseaux sociaux.

​La gagnante du concours de beauté a rencontré une «foule imposante», pour l’essentiel masquée, mais la distanciation physique n’était pas respectée. En pleine reprise de l’épidémie dans le Grand Est, l’événement a été dénoncé de toute part.

Les élus locaux se sont indignés de la tenue d'un tel événement.

«Est-ce que c'est du bon sens, après neuf mois de restrictions, de sevrage de culture, de restaurants, d'animations, de proposer un 2 janvier, alors qu'on vient de resserrer un tour de vis avec un couvre-feu à 18 heures, d'organiser la venue de Miss France dans un centre commercial?», s’interroge auprès de BFM TV le député LREM de Moselle Christophe Arend.

​Hélène Zannier, parlementaire LREM, a également exprimé son indignation sur son compte Facebook:

«Alors que nous faisons toujours de plus en plus d’efforts pour endiguer cette épidémie, s’est tenu un rassemblement sans distanciation suffisante dans un centre commercial d’une circonscription voisine. Il y a un temps pour tout […]. Les organisateurs devront prendre leurs responsabilités. Je ne doute pas que la préfecture sera saisie», insiste-t-elle.

Sur Twitter, le maire de Forbach, Alexandre Cassaro, a également réagi. Il s’est dit «très étonné» qu’un tel événement soit organisé «malgré le regain de l’épidémie».

​Des internautes, ainsi que des médias locaux partagent cette colère.

​Une aide-soignante citée par Lorraine Actu a également partagé son indignation sur son compte Facebook:

«On est encore en plein boom de Covid, on a un nouveau couvre-feu, mais là les distanciations elles sont où?»

Le directeur s’explique

Du côté du centre commercial, son directeur Barthélémy Jeanroch, interrogé par Lorraine Actu, a assuré qu’il «ne s’attendait pas à autant de monde» pour cet événement. Il a pourtant avoué que «la distance entre les gens n’était pas respectée».

«Il y avait environ 500 personnes pour cette opération. Les photos plaident contre nous, on a tout de suite l’impression qu’on est 1.000», lance-t-il à Lorraine Actu.

Lire aussi:

Armé d’un couteau, il s’avance vers des policiers à Grenoble, l’un d’eux lui tire dessus – vidéo
«Je n’avais jamais vu ça»: les gendarmes cassent à coups de hache des appareils des organisateurs du «teknival» de Redon
Touristes russes arrêtés au Tchad: le gouvernement a «commis une erreur» – exclusif
Tags:
polémique, foule, Covid-19, pandémie, Miss France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook