France
URL courte
Par
81419
S'abonner

Amandine Petit, lauréate du concours Miss France 2021, a effectué sa première séance de dédicaces dans un centre commercial de Moselle, réunissant des centaines de personnes. Organisé en plein rebond de l’épidémie, l’événement a été vivement critiqué par de nombreux internautes et élus locaux.

La première sortie de la Miss France 2021 Amandine Petit samedi 2 décembre au centre commercial B’EST de Farébersviller, en Moselle, où elle a effectué sa première séance de dédicaces, a attiré les masses, engendrant une polémique sur les réseaux sociaux.

​La gagnante du concours de beauté a rencontré une «foule imposante», pour l’essentiel masquée, mais la distanciation physique n’était pas respectée. En pleine reprise de l’épidémie dans le Grand Est, l’événement a été dénoncé de toute part.

Les élus locaux se sont indignés de la tenue d'un tel événement.

«Est-ce que c'est du bon sens, après neuf mois de restrictions, de sevrage de culture, de restaurants, d'animations, de proposer un 2 janvier, alors qu'on vient de resserrer un tour de vis avec un couvre-feu à 18 heures, d'organiser la venue de Miss France dans un centre commercial?», s’interroge auprès de BFM TV le député LREM de Moselle Christophe Arend.

​Hélène Zannier, parlementaire LREM, a également exprimé son indignation sur son compte Facebook:

«Alors que nous faisons toujours de plus en plus d’efforts pour endiguer cette épidémie, s’est tenu un rassemblement sans distanciation suffisante dans un centre commercial d’une circonscription voisine. Il y a un temps pour tout […]. Les organisateurs devront prendre leurs responsabilités. Je ne doute pas que la préfecture sera saisie», insiste-t-elle.

Sur Twitter, le maire de Forbach, Alexandre Cassaro, a également réagi. Il s’est dit «très étonné» qu’un tel événement soit organisé «malgré le regain de l’épidémie».

​Des internautes, ainsi que des médias locaux partagent cette colère.

​Une aide-soignante citée par Lorraine Actu a également partagé son indignation sur son compte Facebook:

«On est encore en plein boom de Covid, on a un nouveau couvre-feu, mais là les distanciations elles sont où?»

Le directeur s’explique

Du côté du centre commercial, son directeur Barthélémy Jeanroch, interrogé par Lorraine Actu, a assuré qu’il «ne s’attendait pas à autant de monde» pour cet événement. Il a pourtant avoué que «la distance entre les gens n’était pas respectée».

«Il y avait environ 500 personnes pour cette opération. Les photos plaident contre nous, on a tout de suite l’impression qu’on est 1.000», lance-t-il à Lorraine Actu.

Lire aussi:

Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Israël intensifie ses bombardements en Syrie, Joe Biden visé?
Tags:
polémique, foule, Covid-19, pandémie, Miss France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook