France
URL courte
Par
25128
S'abonner

La souche britannique du coronavirus constitue «l'inquiétude du moment», a déclaré l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, lundi 4 janvier sur franceinfo. Il a plaidé pour une «surveillance extrêmement agressive» des cas et un «contact tracing vraiment exhaustif».

Invité de franceinfo ce lundi, l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, a commenté la nouvelle souche du coronavirus découverte en Grande-Bretagne.

«L'inquiétude du moment, c'est de savoir si ce variant va se répandre et à quelle vitesse, sachant qu'en Grande-Bretagne, (il) a une transmissibilité qui est de 50% supérieure aux autres variants du virus et que, dès lors, il peut vraiment nous précipiter dans une situation extrêmement complexe», a-t-il alerté.

​«On ne connaît pas précisément» le nombre de cas en France, mais «pour l'instant on est plutôt dans les unités ou dizaines, pas au-delà», a-t-il ajouté. «Il faut savoir qu'en Grande-Bretagne il est apparu en septembre pour ne devenir vraiment épidémique qu'en décembre. Il y a un toujours un délai. Simplement, il a un potentiel considérable et il ne faut absolument pas le laisser grimper», a résumé Arnaud Fontanet plaidant pour une «surveillance extrêmement agressive» des cas et un «contact tracing vraiment exhaustif».

Nouvelle souche

La nouvelle souche est considérée par les autorités britanniques comme de 50 à 74% plus contagieuse que les autres mutations du coronavirus.

Le variant britannique a déjà été retrouvé dans plusieurs pays, comme le Portugal, la France, la Jordanie, les États-Unis, la Corée du Sud ou encore le Chili.

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des centaines d’étudiants font la queue à Paris pour les distributions alimentaires – vidéo
Tags:
Covid-19, Royaume-Uni, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook