France
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (55)
32395
S'abonner

Une partie des vaccins commandés en France pourraient être perdus, à cause de contraintes logistiques, selon un conseiller de Jean Castex cité par Le Figaro. Les ratés des campagnes de vaccination n’en finissent plus d’alimenter la polémique.

Alors que la France a commandé 200 millions de doses de vaccins, 25 à 30% d’entre elles pourraient être perdues, à en croire un conseiller du Premier ministre cité par Le Figaro. Les autorités n’ont en effet pas anticipé les contraintes logistiques inhérentes aux vaccins à ARNm, comme celui proposé par Pfizer et BioNtech.

Les basses températures de conservation de certains vaccins causent notamment un problème. Sur les 100 supercongélateurs destinés à stocker les doses du vaccin Pfizer, une dizaine n’a toujours pas été homologuée, rapporte ainsi le Journal du dimanche.

Selon Le Figaro, un membre du gouvernement a en outre reconnu que l’exécutif ne s’attendait pas à ce que l’Union européenne, emmenée par l’Allemagne, fixe au 27 décembre le début des campagnes de vaccination.

Des lenteurs qui agacent

La lenteur avec laquelle se déploie les vaccins contre le Covid-19 en France suscite l’inquiétude. De nombreuses personnalités politiques ont déjà fait part de leur indignation, alors que seules quelques centaines de personnes ont été vaccinées pour le moment dans l’Hexagone.

Sur France 2, le président de la région Grand Est, Jean Rottner (LR), a ainsi fustigé l’«impréparation et l’irresponsabilité» du gouvernement, allant jusqu’à parler de «scandale d’État».

Le sénateur de la Vendée Bruno Retailleau (LR) a pour sa part comparé la situation de la France à celle de l’Allemagne ou du Royaume-Uni, où les vaccinations vont bon train. Pour plus de clarté, il réclame au gouvernement de produire un «calendrier de vaccination des Ehpad par département».

Le vice-président du RN Jordan Bardella a lui critiqué l’«amateurisme» du gouvernement, sur le plateau du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Il a souligné que la France était aujourd’hui «la risée du monde» sur le sujet.

Les ratés des campagnes de vaccination ont été pointés du doigt par Emmanuel Macron lui-même, d’après le Journal du dimanche. Le Président s’est ainsi plaint auprès de plusieurs interlocuteurs de «lenteurs injustifiées», critiquant des distributions menées à «un rythme de promenade en famille».

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (55)

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
Comirnaty, vaccin de Pfizer/BioNTech, vaccination, vaccin, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook