France
URL courte
Par
213970
S'abonner

Ceux qui possèdent des chats non identifiés, c’est-à-dire non pucés et non tatoués, s’exposent désormais à une amende de 750 euros. Cette mesure a été prise pour lutter contre l’abandon des animaux et est entrée en vigueur au 1er janvier.

En France, chaque année, près de 100.000 animaux sont abandonnés par leurs propriétaires. Pour lutter contre ce phénomène, Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture, a présenté fin décembre un plan gouvernemental pour les animaux de compagnie, rapporte Ouest-France.

Selon le média, parmi les mesures prises, celle qui est entrée en vigueur au 1er janvier concerne l'obligation pour un maître d'identifier, c'est-à-dire pucer ou tatouer, son chat.

Un nouveau décret, datant du 18 décembre et portant sur différentes mesures relatives au bien-être des animaux d'élevage et de compagnie, rendra cette absence d'identification des animaux sanctionnable par la loi. Tandis que ce n'était pas le cas auparavant.

Une amende prévue

D’après ce document, le défaut d’identification passera donc d’une contravention de 4e classe à la 5e classe, qui est plus sévère. Les propriétaires fautifs devront désormais payer une amende de 750 euros.

Le média précise que jusqu’à présent, cette obligation ne se faisait que dans le cadre d’une vente ou d’un don pour un animal âgé de plus de sept mois.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
loi, abandon, identification, amende, sanctions, chats, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook