France
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (65)
8541
S'abonner

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, vient d’annoncer que la deuxième dose du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 pourrait être injectée six semaines après la première au lieu de trois, ce qui permettrait «de disposer de davantage de doses disponibles tout de suite».

Les autorités sanitaires françaises ont approuvé le report de l'administration du rappel du vaccin Pfizer-BioNTech. Ainsi, elle pourra être effectuée jusqu'à six semaines après la première, a fait savoir ce 7 janvier le ministre de la Santé, Olivier Véran.

«Les autorités sanitaires françaises viennent de valider un principe important selon lequel il est possible sans risque et sans perte d'efficacité de différer la deuxième injection du vaccin Pfizer [...] jusqu'à six semaines au lieu de trois», a-t-il indiqué.

«Cela nous permet de disposer davantage de doses disponibles tout de suite», a-t-il ajouté.

«En tout c’est 1.046.000 doses de vaccin Pfizer dont nous disposons actuellement -moins celles qui ont été injectées- et chaque semaine nous recevrons 500.000 doses supplémentaires de ce vaccin, et ce jusqu’à la fin du mois de février. En mars, le rythme doublera», a encore assuré Olivier Véran.

L'avis de l'ANSM

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a émis ce 7 janvier son avis concernant la deuxième dose du vaccin, insistant sur le fait qu’il était «nécessaire de maintenir l’administration de deux doses de vaccin aux personnes vaccinées».

«Le délai d’administration de la seconde dose peut être envisagé entre 21 et 42 jours au vu des circonstances actuelles spécifiques, afin d’élargir la couverture vaccinale des personnes prioritaires», souligne l’agence.

Elle rappelle dans ce contexte que le vaccin de Pfizer-BioNTech est autorisé en Europe depuis le 21 décembre 2020 et que son schéma d’administration repose sur deux doses espacées d’au moins 21 jours.

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (65)

Lire aussi:

Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
vaccin, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), Olivier Véran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook