France
URL courte
Par
9321
S'abonner

Le ministère de la Santé a annoncé ce 7 janvier avoir identifié «deux clusters à risque sur le territoire national» où sévit le variant britannique du coronavirus, précisant que l’un était en Bretagne et l’autre en Île-de-France.

Les nouveaux variants du coronavirus semblent s’attaquer à la France. Deux foyers épidémiques «à risque» ont été repérés en Île-de-France et en Bretagne, a indiqué le ministère de la Santé ce 7 janvier.

Lequel précise en outre que 19 cas du variant britannique et trois autres du variant sud-africain «ont été confirmés par le Centre national de référence (CNR) des infections respiratoires».

«Après la confirmation de cas de contamination par des variantes virales […] sur le territoire national, les autorités sanitaires renforcent la vigilance pour identifier le plus précocement possible chaque patient contaminé et mettre en place les mesures de protection et de freinage adaptées pour limiter au maximum la propagation de ces variantes virales, plus transmissibles», note-t-il dans un communiqué.

Situation épidémiologique

Lors de sa conférence de presse tenue ce 7 janvier, Jean Castex a fait le point sur la situation épidémiologique en France conjointement avec le ministre de la Santé, Olivier Véran. Il l’a qualifiée de «fragile».

Le Premier ministre a annoncé que tous les équipements et établissements fermés actuellement, notamment les culturels et sportifs, le resteraient jusqu’à la fin du mois.

Jean Castex doit par ailleurs nommer le 8 janvier les 10 nouveaux départements qui seront concernés par un couvre-feu avancé, dès 18 heures. Celui commençant à 20 heures, en vigueur dans les autres circonscriptions administratives, est prolongé jusqu’au 20 janvier.

Lire aussi:

Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
«Ce n’est plus Paris, c’est Kingston en Jamaïque!»: les riverains de Stalingrad crient leur colère
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
La photo du fugitif ayant tué deux personnes dans les Cévennes publiée par la gendarmerie - image
Tags:
contamination, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook