France
URL courte
Par
352489
S'abonner

Protestant contre l’extension du couvre-feu avancé dans les Bouches-du-Rhône et qui pourrait être mis en place dès le 10 janvier, Renaud Muselier a évoqué au micro de BFM TV le changement «en permanence» des critères épidémiologiques et s’est interrogé sur les preuves de l’efficacité de cette mesure.

En réaction à la possible instauration du couvre-feu à 18h dans les Bouches-du-Rhône, le président LR du conseil régional de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, a demandé au gouvernement de prouver l’efficacité de cette mesure.

Médecin de formation, M.Muselier a exprimé son mécontentement au micro de BFM TV ainsi que celui des élus locaux dont Michèle Rubirola, ancienne maire de Marseille, qui s'opposent «à l’unanimité» à cette restriction.

Changement des critères

Selon lui, «les critères évoluent sans arrêt, le taux d’incidence est passé de 250 à 200, on ne sais pas pourquoi, on ne nous explique pas». Il s’agit d’une «évolution pilotée par le ministère de la Santé des critères qui imposent une doctrine sanitaire».

«Quand vous passez de 20h à 18h, donnez-nous la preuve de l’efficacité», a-t-il martelé.

Il a également protesté contre l’extension du couvre-feu sur Twitter, citant Mme Rubirola et Martine Vassal, présidente de la métropole d’Aix-Marseille-Provence.

«Aucune donnée épidémiologique ne garantit de résultats sur la propagation du Covid-19», a-t-il lancé en évoquant des critères qui changent «en permanence».

La liste des départements où le couvre-feu avancé est mis en place s’allonge. Il sera applicable dès le 10 janvier dans au moins trois départements, le Bas-Rhin, le Cher et le Vaucluse. La décision concernant les Bouches-du-Rhône sera officialisée le 9 janvier.

Lire aussi:

Cette question sur Napoléon fait éclater de rire Élisabeth Moreno – vidéo
Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Tags:
Marseille, Renaud Muselier, épidémie, Bouches-du-Rhône, couvre-feu
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook