France
URL courte
Par
2216
S'abonner

La préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé la découverte d'un «cluster familial élargi» dans le département avec 21 cas positifs parmi les membres d'une famille française venue passer les vacances en France et ses contacts.  

Une famille française de cinq personnes résidant au Royaume-Uni et venue passer les fêtes de fin d’année en France serait à l’origine d’un probable cluster du variant britannique du coronavirus à Marseille.

«Sur un total de 46 personnes contact, 21 ont été testées positives et des investigations sont en cours pour limiter au maximum la diffusion de ce variant très contagieux», est-il indiqué dans le communiqué du préfet des Bouches-du-Rhône, Christophe Mirmand.

La sonnette d’alarme a été tirée après l'analyse d'un test de dépistage effectué le 31 décembre.

«L’institut hospitalo-universitaire de Marseille a mis en évidence qu’il s’agissait de la variante du Covid-19 issue du Royaume-Uni», souligne l'agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA).

Les autorités sanitaires ont cherché à établir le plus rapidement possible les contacts, le variant du coronavirus étant considéré comme 70% plus contagieux.

«L’agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur […] poursuit ses investigations pour identifier d’autres éventuels cas contacts et permettre de les dépister», ajoute le communiqué.

Elle précise que des informations complémentaires seront communiquées le 11 janvier.

Équipes de décontamination

Craignant une flambée de l'épidémie, le maire de Marseille, Benoît Payan, s'est déclaré prêt «à envoyer si besoin des équipes de décontamination, ainsi que des unités médicales d'urgence», précise France 3.

Il met à la disposition des autorités sanitaires deux équipes de marins-pompiers dont une est capable de réaliser 20 tests PCR en 20 minutes, tandis que l’autre est spécialisée dans les tests des eaux usées, une technique qui permet de repérer des cas positifs jusqu'à six jours avant les premiers signes.

Couvre-feu avancé

La situation sanitaire en France ayant été qualifiée de «fragile» par Jean Castex, le pays a décidé d’étendre le couvre-feu avancé, qui entre en vigueur dès 18h00, à plusieurs autres départements, notamment à celui des Bouches-du-Rhône.

À partir de ce 10 janvier, le couvre-feu y est avancé de deux heures et est applicable jusqu’à 6h00 le lendemain.

«Cette décision est en particulier justifiée par la détection d’un cluster familial élargi dans le département avec une souche du variant issu du Royaume-Uni», indique Christophe Mirmand dans un communiqué.

Lire aussi:

Trois roquettes tirées depuis le Liban en direction d'Israël
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Mère immolée à Mérignac: le garde des Sceaux hué au Sénat
«Ce n’est plus Paris, c’est Kingston en Jamaïque!»: les riverains de Stalingrad crient leur colère
Tags:
Covid-19, Bouches-du-Rhône, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook