France
URL courte
Par
2510518
S'abonner

Le président de LFI a expliqué ne pas faire confiance aux vaccins anti-Covid car il a vécu dans le Jura, dont est originaire le père de la vaccination Louis Pasteur. Selon lui, la France devrait préférer les vaccins de Russie, de Cuba ou de Chine car il est méfiant vis-à-vis de la thérapie génique utilisée dans le vaccin Pfizer/BioNTech.

Le patron des Insoumis a dit ne pas avoir confiance en les vaccins créés pour combattre le coronavirus. «Je ne suis pas rassuré par un procédé qui est tout à fait nouveau et dont on ne connaît pas les conséquences», a-t-il expliqué, intervenant le 10 janvier sur le plateau de LCI.

​«J’ai vécu assez longtemps dans le Jura d’où est Louis Pasteur pour savoir ce qu’est le vaccin», a précisé Jean-Luc Mélenchon, en soulignant préférer les «formes traditionnelles de vaccination».

Et de poursuivre: «Je m’étonne que, quand on est dans une crise d’ampleur pareille, on aille choisir précisément ce qu’on ne savait pas faire jusqu’à présent».

«Je ne veux pas être votre cobaye»

Le politique ne contredit pas ceux qui sont convaincus de l’efficacité des nouveaux vaccins, même sans connaître leurs conséquences à long terme, mais insiste: «Je veux pouvoir choisir. Je ne veux pas être votre cobaye».

Le chef des Insoumis s'est notamment dit «pas rassuré» par le vaccin utilisé en France contre le coronavirus, et développé par l'Américain Pfizer et l'Allemand BioNTech qui se base sur la technologie de thérapie génique dite de «l'ARN messager». Tout en affirmant cependant qu'il n'est «pas anti-vaccin».

Selon lui, la France devrait préférer les vaccins de type traditionnel, produits en Russie, à Cuba, ou en Chine.

Pour Jean-Luc Mélenchon, la campagne de vaccination en France a «commencé par un désastre». Qui plus est, il s’est dit «révolté» que la France soit devenue «la risée du monde» car elle est «l'une des seules grandes puissances» à n'avoir développé «aucun vaccin».

Sous le signe de la tradition

Le chef de file de LFI avait déjà prôné, sur son blog, la préférence pour les «vaccins traditionnels», appelant à en acheter «au pays qui en produisent», citant en particulier la Russie, Cuba et la Chine. Il avait insisté sur le fait que la vaccination ne pouvait être «que volontaire à cette heure» et qu’il n’était pas admissible de «forcer le choix des gens vers la formule Pfizer».

Lire aussi:

Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
L'Europe devient «une prison» pour les musulmans, affirme Erdogan
Tags:
vaccin, Covid-19, Jean-Luc Mélenchon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook