France
URL courte
Par
5311971
S'abonner

Un livreur algérien de l’entreprise Deliveroo dont les papiers ne sont pas en règle sera prochainement expulsé, révèle Valeurs actuelles. Il avait annulé deux commandes de restaurants casher à Strasbourg, déclarant qu’il ne «servait pas les juifs». Les restaurateurs avaient alors porté plainte.

L’affaire Deliveroo va, semble-t-il, se conclure par l’expulsion du livreur accusé d’antisémitisme, selon les informations de Valeurs actuelles. Le député de la VIIIe circonscription des Français établis hors de France Meyer Habib a également précisé qu’il était de nationalité algérienne, du nom de Dhia Eddine D., et que ses papiers n’étaient pas en règle.

Le 7 janvier dernier, ce livreur s’était présenté dans un restaurant casher de Strasbourg. Apprenant que l’établissement servait de la cuisine israélienne, il a répondu «je ne sers pas les juifs» et a annulé la commande sur son téléphone portable.

Ce même homme «pourrait même avoir récidivé quelques minutes plus tard dans un autre restaurant», indique le magazine.

Plaintes déposées

Les faits ont été révélés par le journal local Dernières Nouvelles d’Alsace et ont donné lieu à des plaintes des deux restaurants concernés ainsi que du Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme.

Convoquée dans la foulée par Marlène Schiappa, la directrice de Deliveroo France a annoncé l’ouverture d’une enquête interne pour retrouver ce livreur et mettre fin à son contrat «si les faits sont avérés» et exclut toute responsabilité de l’entreprise.

Lire aussi:

Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
expulsions, antisémitisme, livraisons, Deliveroo, Strasbourg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook