France
URL courte
Par
14294
S'abonner

Lancé ce jeudi par le gouvernement, le site Sante.fr n’est déjà plus accessible, après avoir connu des lenteurs en raison d’une grande affluence. Le ministère de la Santé a affirmé auprès de BFM TV avoir volontairement bloqué le site pour y entrer des données, sans évoquer de saturation.

Nouvel accroc dans la campagne de vaccination française. Jeudi 14 janvier, le site Sante.fr a été lancé afin de permettre aux plus de 75 ans, dans un premier temps, de trouver un centre de vaccination près de chez eux puis de prendre rendez-vous. Face à l’afflux de connexions, le site a connu des lenteurs puis est devenu inaccessible.

La page d’accueil a d’abord fait part d’une «maintenance» en cours, relate Le Progrès. Elle affiche désormais le message «l'horaire précis d'ouverture du service de prise de rendez-vous en ligne pour la vaccination sera communiqué prochainement».

«Pas en panne»

Contacté par BFMTV, le ministère de la Santé assure que «le site n’est pas en panne», expliquant l’avoir bloqué volontairement «le temps de rentrer tous les centres de vaccination répertoriés». «Il sera opérationnel demain matin», promet-il.

Le site est censé afficher une carte des centres de vaccinations pour ensuite renvoyer vers trois plateformes privées (Doctolib, Keldoc et Maiia) sélectionnées par l’État afin de prendre rendez-vous. L’inscription n’est pour l’instant ouverte qu’aux 75 ans et plus, soit environ cinq millions de personnes, et peut également se faire par téléphone.

En visite au CHR de Metz ce matin, le Premier ministre Jean Castex pressentait déjà une grande influence sur les services de prise de rendez-vous. «Les choses se mettent en place, mais il faudra aussi être patients, parce qu'évidemment ça va susciter un rush, c'est tout à fait normal», a-t-il déclaré, se félicitant que «l'adhésion à la vaccination augmente».

Lire aussi:

L’incident avec la marine russe près de la Crimée filmé depuis le destroyer britannique – vidéo
Au Québec, les mesures sanitaires poussent des expats français à partir, «mais surtout pas en France!»
Moscou met en garde l’Otan contre des conséquences «imprévisibles» après l’incident avec la Royal Navy
Tags:
panne, ministère français de la Santé, Covid-19, vaccination, site
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook