France
URL courte
Par
298197
S'abonner

Évaluant lors d'une conférence de presse hebdomadaire la situation sanitaire, le Premier ministre a étendu le couvre-feu dès 18 heures à l'ensemble du territoire métropolitain. Le durcissement des conditions d'entrée en France va en outre être appliqué à partir de lundi prochain.

Accompagné de plusieurs ministres, le chef du gouvernement a annoncé lors d'une conférence de presse faire passer le couvre-feu à 18 heures à l'échelle métropolitaine. Précédemment, la mesure était appliquée dans 25 départements, alors que dans d'autres, il commençait deux heures plus tard.

«Alors que la reprise épidémique était concentrée fin décembre sur certains départements, la circulation virale concerne désormais tout le territoire», a déclaré Jean Castex.

Pour l'instant, aucun département ne peut se targuer d'un taux d'incidence inférieur à 50 pour 100.000 habitants. Le couvre-feu généralisé entrera en vigueur samedi 16 janvier pour «au moins 15 jours».

Renforcement des contrôles à la frontière

«Les conditions d'entrée sur le territoire français seront durcies dès lundi» et un test PCR négatif sera ainsi obligatoire pour tous les passagers venant de pays non européens, a poursuivi le Premier ministre.

Un cadre de coordination sera développé avant le Conseil européen du 21 janvier pour les voyageurs en provenance de l'UE.

En Guyane, à Mayotte et à la Réunion, des restrictions d'urgence vont être également introduites, avec un renforcement du contrôle aux frontières et des tests négatifs exigés pour rejoindre les Antilles et la métropole. De plus, des «tests négatifs seront exigés pour les vols en provenance de Mayotte ou de la Réunion».

Vaccination des personnes à risque

Le gouvernement élargira dès lundi sa campagne de vaccination aux personnes, quel que soit leur âge, présentant une pathologie à haut risque qui peut donner lieu à une forme grave du virus, a assuré par ailleurs M.Castex, ajoutant que «plus de 700 centres» de vaccination seraient mis en place ce même jour.

«Au total ce sont 6,4 millions de Français [qui sont] appelés à se faire vacciner à partir de lundi», a indiqué de son côté le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Reconfinement?

Selon le Premier ministre, la situation en France est «fragile» -avec la pression hospitalière stable élevée- mais «maîtrisée». M.Castex s'est félicité de la stratégie française qui est «bonne»:

«Les premières données montrent que nous avons passé les fêtes de fin d'année sans flambée épidémique.»

Pour lui, un nouveau confinement n'est pas une mesure exigée par la situation actuelle mais pourrait devenir une nécessité en cas de «dégradation épidémique forte».

«Si nous constatons, dans les prochains jours, une dégradation épidémique forte, nous serions conduits à décider sans délai d'un nouveau confinement», a-t-il précisé.

Fonctionnement hybride pour les lycées

Concernant le secteur de l'éducation, le mode hybride -fonctionnement mêlant présentiel et distanciel- sera maintenu après le 20 janvier pour les lycées et, dans certains cas, les collèges.

Pour les classes terminales, préparant au baccalauréat, Jean Castex a recommandé qu'elles se déroulent «le plus possible en présence».

Un protocole sanitaire renforcé va être mis en place dans les écoles, a ajouté le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer.

Lire aussi:

La Pologne enverra des drones turcs protéger les frontières est de l’Otan
«J'ai vu la pression d'un vestiaire»: des sportifs français évoquent la difficulté de révéler leur homosexualité
Cybersécurité: les données de chômeurs volées, enquête en cours à Pôle Emploi
Tags:
Covid-19, France, couvre-feu, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook