France
URL courte
Par
10334
S'abonner

Le ministre de la Santé a détaillé la circulation en France du variant britannique du coronavirus. Un cluster de ce type a par ailleurs été détecté dans un hôpital du Val-de-Marne.

Le variant britannique touche 200 à 300 personnes par jour en France, a annoncé Olivier Véran en conférence de presse. Le ministre de la Santé a ajouté que cela représentait entre 1 et 1,5 cas sur 100 contaminations.

Le successeur d’Agnès Buzyn a également souligné que cette nouvelle souche était plus contagieuse que celle circulant jusqu’ici, mais que sa nocivité n’était pas plus importante.

«Il est plus contagieux que le virus qui circule classiquement en France, de l’ordre de 30 à 70% nous disent les scientifiques. Il est potentiellement plus contagieux chez les enfants. En revanche, il ne donne pas davantage de formes graves […] C’est plus de cas, mais pas des cas plus graves», a déclaré le ministre en conférence de presse.

Un cluster dans le Val-de-Marne

Plus tôt ce 14 janvier, BFM TV avait révélé l’existence d’un cluster où sévissait le variant anglais. Le foyer épidémique, comptant onze patients, a été détecté dans le service de gériatrie d’un hôpital d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Un cluster du même type avait également été repéré à Marseille, avant d’être maîtrisé, selon l’ARS.

Le 7 janvier, le ministre de la Santé avait déjà présenté un plan de lutte contre ces nouvelles souches britannique et sud-africaine, reposant notamment sur le séquençage pour traquer les cas de variants, la surveillance accrue des écoles et celle des voyageurs en provenance d'Afrique du Sud et de Grande-Bretagne.

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
souche de coronavirus, Olivier Véran, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook