France
URL courte
Par
253824
S'abonner

En évoquant les conséquences des confinements sur la santé des enfants, dont l’obésité, le médecin animateur Michel Cymes a jugé au micro de BFM TV que la suspension des activités physiques en intérieur, récemment décidée par les autorités, était une «véritable catastrophe».

Les activités sportives scolaires et extrascolaires en intérieur ayant été suspendues par le gouvernement «jusqu’à nouvel ordre» afin de juguler la pandémie, le médecin présentateur Michel Cymes s’en est dit fortement inquiet.

«C’est une véritable catastrophe de repartir dans une interdiction de faire du sport», a-t-il lancé au micro de BFM TV. 

En citant «les dernières données de l’ONAPS (l'Office national de l'observation de l'activité physique et sportive)», Michel Cymes a fait savoir qu’«à la suite des confinements, l'indice de masse corporelle des enfants a[vait] considérablement grimpé».

«Les capacités cognitives des enfants ont baissé de 40% pendant le confinement et leur capacité physique s’est effondrée», a-t-il poursuivi. 

Surpoids et obésité

Michel Cymes a par ailleurs prévenu qu’aujourd’hui «un enfant sur cinq est en surpoids ou obèse»:

«Réduire l'activité physique des enfants est sur le plan sanitaire une catastrophe», a-t-il insisté.

Lire aussi:

Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Selon l’ONU, l’épidémie est un «prétexte» des États pour porter atteinte aux «droits humains»
Le seuil des 30.000 cas journaliers de Covid-19 de nouveau franchi en France
Tags:
enfants, confinement, Covid-19, pandémie, Michel Cymes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook