France
URL courte
Par
10226
S'abonner

Désormais, les cadres de la majorité éviteront les termes de «variant anglais» et «variant sud-africain» en s’exprimant sur le Covid-19 pour ne pas stigmatiser les pays, selon les informations recueillies par Le Parisien.

Les deux nouveaux variants du Covid-19 apparus au Royaume-Uni et en Afrique du Sud ont tout de suite été nommés «variant anglais» et «variant sud-africain». Or, LREM a décidé de renoncer à ces termes afin de ne pas s’associer aux populistes, à l’instar de Donald Trump qui évoquait le «virus chinois», révèle Le Parisien.

«Vous allez bientôt noter un changement de vocabulaire dans les prises de parole des leaders de la majorité. Ils ne diront plus le variant anglais ou sud-africain, mais tout simplement les variants», annonce au quotidien un cadre du parti.

S’il est nécessaire de distinguer les différentes souches, ils diront «le variant détecté au Royaume-Uni ou au Brésil», précise la source. Une idée née en fin de semaine dernière sur la boucle Telegram «de coordination des cadres de la majorité».

Il gagne du terrain

Ce type de «politiquement correct sanitaire», selon les termes du quotidien, apparaît alors que le variant britannique du Covid-19, réputé plus contagieux, continue de gagner du terrain. La semaine dernière, il était présent dans 60 pays et territoires, a annoncé ce mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Près de 2.000 cas du variant anglais» ont été détectés en France depuis son apparition dans le pays, a indiqué le ministre de la Santé Olivier Véran le 19 janvier sur France inter.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
Covid-19, La République en Marche! (LREM)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook