France
URL courte
Par
13418
S'abonner

Finies les épreuves sur table pour le concours d’entrée à Sciences Po Paris. Une décision que la direction explique par le besoin de plus de diversité sociale, indique Challenges. Désormais, les candidats seront jugés sur leur dossier, leurs notes du bac et leur motivation avant de passer l’épreuve orale.

L’Institut d’études politiques (IEP) modifiera cette année les modalités d’entrée en supprimant les fameuses épreuves sur table de son concours d’admission, rapporte Challenges.

La direction de l’établissement met en avant la compétence des candidats tout en cherchant des profils plus différents. Or, les épreuves sur la table qui prévalaient depuis des décennies, et doublonnaient avec le bac, sont un «frein à la diversité», estime la direction.

Concours 2021

À partir de 2021, la sélection reposera donc sur les notes du bac, sur la performance académique définie par les notes obtenues au lycée sur trois ans, mais aussi la progression de l’élève, ainsi que sur trois exercices écrits. Si ces trois étapes sont remplies, le candidat pourra passer l’oral, quatrième et dernière épreuve.

Quant aux trois écrits, ils porteront sur «les activités et les centres d’intérêt du candidat, sa motivation à faire Sciences Po et sa capacité à s’exprimer à travers l’écriture créative», détaille Olivier Nafissi, directeur de Prépasup, cité par Challenges.

Le candidat devra répondre à des questions du type «Qu’avez-vous accompli dont vous êtes les plus fier, et pourquoi?» ou «Si vous aviez l’occasion de discuter avec un dirigeant politique important de votre pays: de qui s’agirait-il, que lui diriez-vous et pourquoi?». L'école parisienne précise que ces écrits lui permettront d’obtenir un portrait de l’élève et donc «distinguer les talents de demain».

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
diversité, épreuve, Paris, Sciences Po
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook