France
URL courte
Par
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (84)
16337
S'abonner

Dans une interview accordée à 20 Minutes, la nouvelle directrice de l'Agence nationale de sécurité du médicament a révélé que les voix des patients comptaient pendant cette phase de déploiement de la campagne de vaccination.

Neuf personnes sont décédées en France après avoir reçu le vaccin Pfizer et plus d’une centaine de cas d’effets indésirables ont été déclarés. Sans qu'un lien soit établi entre ces faits, la directrice de l'ANSM, Christelle Ratignier-Carbonneil, a précisé à 20 Minutes que «la surveillance continue» et que les Français peuvent signaler ces effets secondaires.

«Comme pour tous les médicaments, la pharmacovigilance suit en temps réel les effets secondaires des vaccins une fois utilisés à large échelle. Ils sont déclarés par les professionnels de santé, mais chaque Français peut également signaler sur le site signalement-sante.gouv.fr et c’est primordial», a annoncé Mme Ratignier-Carbonneil.

Selon elle, en cas de détection d’un effet indésirable l’un des 31 centres régionaux de pharmacovigilance mène une enquête pour savoir s’il y a un lien avec le vaccin, après quoi toutes les données sont remontées et analysées par l’ANSM.

En outre, comme elle l’a indiqué à 20 Minutes, un point de situation qui répertorie le nombre d’effets indésirables et leur nature est publié chaque semaine sur le site de l’agence.

«Des effets indésirables attendus ou non graves»

Sur plus de 823.000 personnes qui ont reçu un vaccin contre le Covid-19, neuf morts de personnes âgées ont été recensées en France au 22 janvier. Il s'agit de «personnes âgées résidant en Ehpad ou en résidence vieillesse qui présentaient toutes des maladies chroniques et des traitements lourds». Ils font partie des «31 cas d'effets indésirables graves». 

Au total, 135 cas d'effets indésirables ont été répertoriés. «La majorité correspond à des effets indésirables attendus ou non graves», en particulier «la fièvre, les maux de tête et les nausées», a indiqué le 22 janvier l'Agence du médicament.

Par ailleurs, l’agence a précisé n’avoir observé à ce stade «aucun cas d'effet indésirable avec le vaccin Moderna», le deuxième rendu disponible en France et dont les premières livraisons ont eu lieu le 11 janvier.

Dossier:
Campagne de vaccination contre le Covid-19 en France (84)

Lire aussi:

Castex: «Il faut tout faire pour retarder le confinement»
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Natacha Polony: «Il y a eu un recul des libertés individuelles et publiques depuis un an qui est majeur» - vidéo
Tags:
vaccin, Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), vaccination, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook