France
URL courte
Par
31021
S'abonner

La start-up nantaise Valneva a mis au point ce qui pourrait être le premier vaccin tricolore contre le Covid-19. Mais ses doses seront prioritairement livrées au Royaume-Uni, qui a financé les recherches. L’Europe sera approvisionnée plus tard.

Un vaccin anti-Covid est toujours à l’étude sur le sol français, dans les laboratoires de la start-up Valneva, rapporte Europe 1. Mais c’est le Royaume-Uni qui bénéficiera des premières doses, si les essais cliniques s’avèrent concluant. En effet, les travaux de cette société basée près de Nantes ont été soutenus principalement par des fonds britanniques.

Si Valneva possédait déjà une unité de production outre-Manche, à Édimbourg, c’est surtout la réactivité du gouvernement britannique qui lui vaudra la primeur de cet éventuel vaccin. La France a bel et bien été contactée, mais n’a pas répondu assez rapidement, comme l’explique à France Info Franck Grimaud, directeur général de Valneva.

«À partir du moment où on a annoncé notre décision de lancer un programme de développement clinique, on a contacté tous pays dans lesquels on a des bases […] Le Royaume-Uni a considéré que c’était stratégique pour pouvoir répondre à des pandémies. C’est le gouvernement qui a été le premier à se positionner puisqu'il nous fallait des réponses dès juillet dernier pour être dans la course», précise-t-il à la radio publique.

En Europe au plus tard en janvier 2022

Ce nouveau vaccin devrait s’avérer plus facile à conserver que celui de Pfizer-BioNTech, qui doit rester à -80°C. Il pourrait être livré au Royaume-Uni en octobre ou novembre.

L’Union européenne s’est également positionnée, signant un contrat pour 60 millions de doses. Valneva devrait pouvoir livrer celles-ci «au plus tard en janvier 2022», déclare Franck Grimaud à France Info.

Ce 25 janvier, l’Institut Pasteur avait pour sa part annoncé arrêter le développement de son principal vaccin contre le coronavirus. Un arrêt dû à des résultats insatisfaisants après la première phase d’essais cliniques. Un nouveau camouflet dans la conception d’un vaccin tricolore, alors que le laboratoire Sanofi avait déjà annoncé une sortie retardée de son produit, fin 2021.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
Institut Pasteur, Royaume-Uni, vaccin, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook