France
URL courte
Par
3298
S'abonner

Le vice-président du Rassemblement national (RN) Jordan Bardella a exprimé son inquiétude sur France Inter quant aux effets de l’épidémie de Covid-19 sur la santé mentale des Français. Il appelle notamment à adopter des mesures de façon plus locale et non à l’échelle nationale.

Invité jeudi 28 janvier sur France Inter, Jordan Bardella a exprimé son point de vue sur la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement. Le numéro deux du RN s’est dit inquiet des effets psychologiques néfastes de l’épidémie de Covid-19, alors que les restrictions seront prochainement renforcées.

«Le variant qui m’inquiète aujourd’hui, c’est le variant psychologique», a-t-il lancé. «Or un troisième reconfinement aura évidemment des conséquences psychologiques, sociales et non plus seulement économiques qui seraient catastrophiques sur l’intégralité de la population française».

Il se réfère ensuite à un sondage Ipsos dévoilé dans Le Parisien le 27 janvier selon lequel 40% des 18-24 ans rapportent un trouble anxieux généralisé. «Il y a un climat de dépression et d’anxiété dans le pays qui va évidemment venir s’accélérer avec des suicides dont on parle malheureusement trop peu», ajoute-t-il.

Mesures au niveau local

«Territorialisons au maximum les mesures», propose l’eurodéputé. «Il n’y a pas de raison qu’on applique la même recette dans des départements dans les Alpes-Maritimes où le couvre-feu n’a eu absolument aucun impact», affirme M. Bardella, réclamant des «preuves» indiquant que cette mesure est efficace.

Il rappelle avoir averti début janvier que l’avancement de l’heure du couvre-feu allait davantage entraîner un afflux de personnes le soir dans les commerces, et ainsi «créer un effet contraire». Évoquant un «supplice chinois», il estime que cela ne sert qu’à «préparer psychologiquement les Français à un reconfinement».

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Le Kremlin répond à Biden sur l’«annexion de la Crimée»
Tags:
Covid-19, restrictions, suicide, dépression, santé mentale, confinement, Jordan Bardella
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook