France
URL courte
Par
16966
S'abonner

Le média Loopsider a diffusé la vidéo d’une interpellation dans la Loire, qui relance le débat sur les violences policières. La police a donné sa propre version des faits dans une autre vidéo. Gérald Darmanin a apporté son soutien aux forces de l’ordre.

Des policiers sont soupçonnés d’avoir fait usage d’une violence disproportionnée pour interpeller un adolescent près de Saint-Étienne. La polémique est née suite à la diffusion d’une vidéo par le média Loopsider, qui avait déjà publié les images du passage à tabac du producteur Michel Zecler.

La vidéo, réalisée le 20 novembre, montre deux policiers en train de maintenir un jeune homme au sol, et semblant lui donner des coups sur le haut du corps. L’adolescent de 16 ans avait été repéré en train de rouler un joint sur un banc. Il s’est enfui à l’arrivée des agents, tentant de se cacher sous une haie, avant d’être interpellé.

«Dès que je les ai vus je suis parti me cacher. Dès qu’ils m’ont trouvé ils m’ont pointé avec des gaz lacrymogènes. Ils m’ont sorti et ils m’ont plaqué au sol. C’est à ce moment qu’il m’ont mis des droites au niveau de la tête», explique le principal intéressé à Loopsider.

La police réagit, Darmanin apporte son soutien

La diffusion de ces images a incité les forces de l’ordre à mettre en ligne une autre vidéo de «décryptage» pour contextualiser les faits. Le porte-parole de la police nationale, Michel Lavaud, y explique notamment que l’adolescent a tenté plusieurs fois de «saisir la bombe lacrymogène» d’un des agents. Ce qui a entraîné l’usage «nécessaire» de la force.

Gérald Darmanin a également réagi à l’affaire, affirmant qu’il fallait «regarder l’intégralité de ce qu’il s’est passé» et soulignant que sa confiance allait «en premier lieu» aux policiers de la République, rapporte France Bleu.

Les deux agents ont porté plainte contre l’adolescent pour «outrage et rébellion». Ce dernier doit désormais être entendu au commissariat de Saint-Étienne, dans le cadre de l’enquête.

Le jeune homme a aussi porté plainte contre les deux agents, et contre un troisième intervenu plus tard sur les lieux. La vidéo de son interpellation a été transmise au parquet.

Lire aussi:

Opération de police au siège du FC Barcelone, le président Bartomeu arrêté
Véhicules endommagés, poubelles incendiées, tirs de mortiers d’artifice: nuit agitée pour les policiers de l’Oise
Netanyahou accuse l'Iran de l'attaque d'un navire israélien et promet de riposter
Tags:
Gérald Darmanin, Loire, interpellation, violences policières
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook