France
URL courte
Par
476932
S'abonner

Le ministère de l’Intérieur a annoncé la deuxième phase de la campagne préventive de distribution de comprimés d’iode aux personnes qui résident ou travaillent à proximité des centrales nucléaires.

La deuxième phase de la campagne préventive de distribution de capsules d’iode aux populations riveraines situées «dans un rayon de 10 à 20 kilomètres autour des 19 centrales nucléaires françaises» a été lancée, indique le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

Protéger la thyroïde

Organisées par les pouvoirs publics, ces campagnes de distribution de comprimés d’iode se déroulent régulièrement depuis 1997.

L’objectif de ces initiatives est de mettre à la disposition des personnes «qui résident ou travaillent à proximité d’une centrale nucléaire» des comprimés d’iode stable permettant «de protéger leur thyroïde en cas de rejet accidentel d’iode radioactif dans l’atmosphère».

Le ministère de l’Intérieur rappelle que si un accident nucléaire a lieu, la prise de comprimés d’iode stable protège la thyroïde de l’iode radioactif qui pourrait être rejeté dans l’environnement.

«La thyroïde va absorber l’iode stable jusqu’à saturation, et ne pourra donc plus assimiler l’iode radioactif qui serait éventuellement respiré ou ingéré. Les comprimés d’iode doivent être administrés en situation accidentelle et uniquement sur instruction des autorités», souligne le communiqué.

Première phase

La première phase de cette campagne consistait depuis septembre 2019 à assurer la disposition des comprimés d’iode dans les pharmacies partenaires «pour les 2,2 millions de personnes et plus de 200.000 établissements, entreprises, écoles, administrations, etc. sur tout le territoire».

Dès février, les comprimés seront envoyés par la poste à 600.000 foyers identifiés ne les ayant pas retirés en pharmacie.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Tags:
accident nucléaire, iode, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook