France
URL courte
Par
2212128
S'abonner

Le centre-ville de Toulon a été partiellement bouclé ce lundi 1er février par les forces de l’ordre qui ont été appelées dans l’après-midi pour un carton contenant une tête humaine. Par la suite, la police a annoncé avoir interpellé un individu.

Le RAID a dû intervenir cet après-midi dans le centre-ville de Toulon après qu'une tête humaine a été découverte dans un carton, écrit Nice-Matin.

​D’après le média, une partie du cœur de ville est actuellement bouclée.

De son côté, la police a annoncé sur Twitter que l’opération était terminée et qu’un individu avait été interpellé.

La Direction centrale de la Sécurité publique (DDSP) a confirmé à Nice-Matin que le carton contenant la tête tranchée avait été jeté par une fenêtre.

Le maire de Toulon s’exprime

Réagissant à cet incident, Hubert Falco, maire de la ville a salué les forces de l'ordre qui ont interpellé «le meurtrier». Il a évoqué en outre un «acte inqualifiable», de «la folie humaine poussée à son paroxysme».

Nouveaux détails sur le suspect

Par la suite, une vidéo a été postée sur Twitter montrant, d'après le texte qui l’accompagne, «l’auteur des faits» filmé «les mains en sang à la fenêtre de son appartement».

​Cité par Nice-Matin, le procureur adjoint Dominique Mirkovic a déclaré que l'homme mis en cause était âgé de 40 ans et que lors de son interprétation il était «déboussolé et hagard» et parlait de Satan. Dans son appartement, les policiers ont trouvé un katana.

BFM TV écrit que la police municipale est intervenue dans la nuit de dimanche à lundi pour un différend à l’adresse en question, avant de repartir. Le média précise que l'appartement appartient à un homme qui hébergeait deux sans-domicile fixe dont l’un serait la victime.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Bruno Retailleau accuse Macron d’avoir «confondu l’autorité et le narcissisme»
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
Toulon, RAID, interpellation, victimes, tête, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook