France
URL courte
Par
3612
S'abonner

«Il me faudra ton nom, ton prénom, ta date de naissance, ton adresse postale et ton adresse e-mail». Des faux certificats de dépistage au Covid-19 sont vendus pour des voyages (s’ils sont négatifs) ou pour ne pas aller au travail (s’ils sont positifs), via les réseaux sociaux, et notamment Snapchat, pour des dizaines d’euros, rapporte Le Parisien.

En échange de 20 à 50 euros par fichier, il est possible d’avoir de faux certificats de dépistage au Covid-19 via l’application Snapchat, selon Le Parisien.

Des dizaines de comptes

Il s’agit de dizaines de comptes proposant ces services illégaux. «Test officiel, juste non authentique car vous ne vous présentez pas, et pas de prélèvement», annonce, par exemple, un compte qui vend de faux certificats de dépistage négatif au virus. «Pour 50 euros, pas de pic à brochette dans l’zen».

Afin d’en trouver, il faudra tout simplement taper les mots-clés sur le réseau social, comme «Test covid» ou «Test corona». «Il me faudra ton nom, ton prénom, ta date de naissance, ton adresse postale et ton adresse e-mail», disent tous les faussaires que Le Parisien avait contactés en prétendant vouloir un de ces documents.

Il y a ceux qui proposent un rendez-vous pour le récupérer, d'autres le font à distance. Tous les messages de l’application s'effacent automatiquement après lecture, ce qui permet de laisser le moins de traces possible.

«On ne peut rien y faire»

Le Parisien raconte que pour convaincre le journaliste d'acheter un de ses faux documents, un compte a envoyé un «exemple» de test falsifié, attribué à un centre de dépistage basé à Saint-Denis. Contacté, ce dernier dit être impuissant: «Il suffit de prendre un compte rendu, de le scanner, de le modifier, et nous, on ne peut rien y faire».

Ces tests permettent aux voyageurs d’éviter un prélèvement nasal ou de ne pas annuler leur voyage en cas d'un dépistage positif. Les forces de l'ordre ne font que vérifier si les passagers ont bien ce certificat avant d'embarquer.

«Si on devait contrôler l'authenticité de chaque test, il faudrait huit heures pour débarquer un avion», dit une source policière.

En outre, certains comptes Snapchat proposent aussi des faux résultats de tests positifs. «C'est très utile pour déplacer des rendez-vous judiciaires ou pour le boulot», explique au Parisien l'un d'entre eux, qui affiche en story une «grille tarifaire» de 25 euros pour un test positif, contre 20 euros pour un négatif.

Trois ans de prison et 45.000 euros d'amende

La conception, la revente et/ou l'utilisation de ces faux documents est illégale. Elle constitue un délit passible de trois ans de prison et de 45.000 euros d'amende. 

Lire aussi:

D’un seul geste Cristiano Ronaldo fait perdre quatre milliards de dollars à Coca-Cola
Chasseurs de 6e génération: l’Otan demande aux Européens de «s’aligner» sur les USA
Président «jupitérien»: «Macron s’est trompé d’époque, il en subit les conséquences» - vidéo
Tags:
travail, voyages, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook