France
URL courte
Par
16667
S'abonner

Lors d’un débat à l’Assemblée nationale, la députée La République en Marche (LREM) Laurence Vanceunebrock a indiqué que son collègue Les Républicains (LR) Xavier Breton ne pouvait pas comprendre le problème des discriminations dans le service public car c’est un «homme hétérosexuel, blanc et catholique».

Échange tendu mercredi 3 février entre la députée LREM de l’Allier Laurence Vanceunebrock et celui de l’Ain Xavier Breton (LR). Lors d’un débat portant sur le projet de loi séparatisme, la première a mis en exergue le sexe, la couleur de peau et la religion du second afin de démontrer son incapacité à percevoir les «discriminations» dans le service public.

Dans l’extrait relayé sur Twitter par la chaîne parlementaire de l’Assemblée nationale, M. Breton s’insurge vis-à-vis des affirmations de sa collègue sur les «discriminations» chez les fonctionnaires. «Quelle image vous avez de ces services publics!», lui lance-t-il, affirmant qu’un «principe d’égalité» persiste dans le service public «qu’il faut continuer à faire vivre avec ses hauts et ses bas».

Mme Vanceunebrock répond alors que «pour monsieur Breton, la situation ne s’est jamais présentée, puisque monsieur Breton est un homme hétérosexuel, blanc, catholique, qui correspond finalement à tous les critères qui font les fondements de notre société judéo-chrétienne, donc je comprends de sa part qu’il s’agisse de quelque chose qu’il ne puisse pas entendre».

«Pas toujours à la hauteur»

«Je sens que ça vous agace, mais ça me fait presque plaisir», poursuit-elle sous les huées d’une partie de l’hémicycle. Ancienne gardienne de la paix, l’élue fait part de sa propre expérience pour illustrer son propos.

«Je sais très bien, pour avoir travaillé moi-même en tant que fonctionnaire, que l’accueil de certaines populations, par exemple dans les services publics, n’est pas toujours à la hauteur de ce qu’on pourrait attendre de la fonction publique», estime-t-elle.

Lire aussi:

Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Reconnu coupable de corruption, Sarkozy écope de trois ans de prison, dont un ferme
Plus de 3.500 patients en réanimation à cause du Covid-19, une première en France depuis le 1er décembre
Tags:
service public, Laurence Vanceunebrock-Mialon, discrimination, députés, Assemblée nationale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook