France
URL courte
Par
482973
S'abonner

À l’Assemblée nationale, Éric Coquerel a dressé un parallèle entre le voile musulman et le voile de mariage chrétien, estimant que ce dernier était le symbole d’une soumission de la femme à l’homme. Le député LFI dénonce le «racisme antimusulman» sous-jacent aux débats sur le projet de loi contre le séparatisme.

Éric Coquerel a ironiquement demandé à ses confrères députés s’ils comptaient faire interdire le voile des mariées chrétiennes, comparant celui-ci au voile musulman, lors d’un débat sur le projet de loi contre le séparatisme. Le parlementaire LFI réagissait à un amendement sur l’interdiction du voile dans les universités.

Il a souligné que le voile de mariage matérialisait la «soumission de la femme à l’homme », faisant référence à la figure biblique de Lilith. Un principe de soumission présent dans plusieurs grandes religions, a-t-il précisé.

«C’est dans le fond de ces religions de faire en sorte que la soumission de la femme à l’homme soit inscrite dans les textes […] et dans les signes distinctifs. Savez-vous que le voile d’une mariée chrétienne symbolise le fait qu’il y a une soumission de la femme à son époux? Allez-vous demander dorénavant que les mariages religieux ne se fassent plus de la même manière?», a déclaré le député dans l’hémicycle.

Éric Coquerel a souligné que de tels signes distinctifs ne devaient pas être interdits dans l’espace public, en vertu de la loi de 1905, mais qu’ils pouvaient être «contredits par la pédagogie et par le débat».

Guerre civile et racisme antimusulman

Le député de Seine-Saint-Denis a par ailleurs critiqué la tournure prise par les discussions autour du projet de loi contre le séparatisme. Fustigeant un «débat pourri», Éric Coquerel a dénoncé la volonté des élus de s’en prendre spécifiquement à la religion musulmane.

«Votre souci est de persécuter une seule religion. Vous êtes en train de développer dans le pays, si l’on vous suivait, un climat de guerre civile, un climat de division. Vous pointez une discrimination vis-à-vis d’une seule religion, ça s’appelle le racisme antimusulman», a-t-il expliqué devant ses confrères.

Le parlementaire a encore souligné que le port du voile musulman n’avait «aucun rapport avec l’adhésion à une vision intégriste» de l’islam.

Vague d'indignation

L’intervention d’Éric Coquerel a soulevé l’indignation de plusieurs personnalités de la sphère politique ou médiatique, qui se sont exprimées sur Twitter.

Le député de l’Essonne Nicolas Dupont-Aignan a ainsi dénoncé l’«aveuglement et la soumission» de son confrère vis-à-vis du «fascisme islamiste».

L’eurodéputée Mathilde Androuët a pour sa part réagi en publiant une photo d’elle en robe de mariée. Précisant que personne ne l’aurait battue ou insultée si elle avait refusé de porter un voile nuptial ce jour-là.

L’animateur Éric Naulleau a quant à lui dénoncé la dérive «islamo-gauchiste» d’Éric Coquerel, pointant du doigt un «naufrage idéologique et moral».

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
voile, port du voile, mariage, séparatisme, islamisme, islam, Eric Coquerel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook