France
URL courte
Par
10450
S'abonner

Les variants du nouveau coronavirus constituent «une menace bien réelle», a estimé ce jeudi 4 février le Premier ministre français Jean Castex, tout en appelant à une «mobilisation» afin d'éviter un reconfinement national.

La propagation des variants britannique et sud-africain du nouveau coronavirus présente une menace importante, a déclaré le chef du gouvernement français Jean Castex.

«Nous faisons face à un nouveau risque, la propagation des variants, anglais et sud-africains, beaucoup plus contagieux. Ces variants constituent une menace bien réelle et ils progressent sur le territoire en termes de diffusion», a fait valoir le Premier ministre français lors de la grande conférence de presse hebdomadaire sur le Covid-19.

Selon lui, depuis le 8 janvier dernier, la part de malades atteints par les variants du coronavirus est passée d'environ 3,3% à 14%. Le ministre de la Santé Olivier Veran a quant à lui fait état de quatre cas du variant brésilien enregistrés en France, notamment dans le Var. 

Éviter un reconfinement national

Le chef du gouvernement a ainsi appelé «à la mobilisation des Françaises et des Français» pour ne pas avoir à imposer un nouveau confinement tout en soulignant que cette possibilité n'était pas à exclure.

«Si nous y sommes contraints, nous n'hésiterions pas», a prévenu Jean Castex.

Dans le même temps, il a indiqué qu'un nouveau confinement «ne pouvait s’envisager qu’en tout dernier recours»:

«La situation ne le justifie pas à ce jour. Notre niveau d’incidence est certes élevé, mais il reste encore inférieur à ce qu’il était en octobre dernier, alors même que nous dépistons toujours autant», a expliqué le Premier ministre.

Plus tôt dans la journée, le ministère des Outre-mer avait annoncé le reconfinement de Mayotte, une mesure qui durera un peu moins d’un mois et entrera en vigueur le 5 février à 18h00 heure locale.

Lire aussi:

Attention à une escroquerie avec le permis de conduire qui se répand 
Une rave party de plus de 1.000 fêtards dégénère à Redon: un homme perd sa main - images
Financement libyen: après avoir violé son contrôle judiciaire, Mimi Marchand incarcérée
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, France, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook