France
URL courte
Par
211388
S'abonner

Alors que de nombreux jeunes souffrent pendant cette période de crise sanitaire, la Première dame a décidé de rendre visite à la Maison des Adolescents de Blois. Elle y est revenue, entre autres, sur les effets nocifs des jeux vidéo.

Le 3 février, Brigitte Macron, marraine des Pièces jaunes, a visité la Maison des Adolescents de Blois. Soulignant que «l’adolescence est déjà un âge qui n’est pas simple», elle a dit qu’avec «cette crise, c’est encore plus compliqué», rapporte La Nouvelle République.

«L’adolescence est un passage compliqué. À nous, adultes de faire le geste», a souligné Brigitte Macron.

«Comment faire pour qu’ils arrêtent?»

La Première dame a assisté à un atelier «bien-être», à un groupe de paroles «pause-parents» et à une démonstration de théâtre-forum avec le Barroco Théâtre, toujours selon La Nouvelle République. La scène qui a y été jouée évoquait l’addiction des jeunes aux jeux vidéo

«Fortnite c’est terrible… Quand ils sont sur des jeux comme ça, comment faire pour qu’ils arrêtent?», a-t-elle réagi.

Elle a également assisté à un mini-concert proposé par les sœurs blésoises Sara et Rania, deux anciennes candidates de The Voice Kids. «Vous avez de magnifiques voix. C’était très émouvant, très prenant», a dit la Première dame.

​Selon La Nouvelle République, cette visite a permis de mettre «un coup de projecteur» sur les missions de la Fondation des Hôpitaux de Paris - hôpitaux de France, que préside Mme Macron, ainsi que sur la Maison des Adolescents.

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Tags:
jeux vidéo, crise, Brigitte Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook