France
URL courte
Par
1947
S'abonner

Interviewée par Hugo Décrypte, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a annoncé que les étudiants pourront bientôt de nouveau manger sur place pour un euro dans les restos U. Elle a également rappelé quelques aides financières et psychologiques qui leur sont proposées.

Vendredi 5 février, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a répondu pendant près de deux heures sur Twitch aux questions du youtubeur Hugo Décrypte par rapport à la détresse des étudiants pendant la crise sanitaire. Elle a notamment annoncé un décret à paraître «dans les jours à venir» permettant aux étudiants de «manger sur place» dans les restaurants universitaires.

«Parmi les choses très demandées, il y avait la possibilité de se restaurer sur place donc c'est chose faite, l'arbitrage a été pris, j'ai préparé avec les établissements un protocole qui a été validé», déclare-t-elle pendant l’interview, dont un résumé est disponible sur la chaîne YouTube d’Hugo Décrypte.

«On va pouvoir remanger dans les espaces Crous, avec des règles sanitaires très strictes, mais on ne sera pas obligé de partir avec son sachet et d'aller manger dehors ou à quatre dans une voiture», précise la ministre. Ces restaurants seront également ouverts plus tard, «au-delà de 18 heures» pour permettre aux étudiants d’emporter leur repas après les cours.

Le 21 janvier, Emmanuel Macron a annoncé que le repas à un euro autrefois uniquement octroyé une fois par jour aux étudiants boursiers sera désormais proposé deux fois par jour à l’ensemble des étudiants. Depuis le 1er février, 20% des cours peuvent à nouveau être organisés en présentiel dans les universités.

Aide de 500 euros

Frédérique Vidal a également annoncé avoir «doublé les aides spécifiques», rappelant que tous les étudiants, même non boursiers, peuvent demander une «aide d’urgence» au Crous pour un montant maximal de 500 euros, et ce pendant toute la durée de la crise. Un examen de leur dossier se fait après le versement afin de déterminer si cette aide peut toujours être accordée.

Chèques psy

Hugo Décrypte, de son vrai nom Hugo Travers, insiste également sur la détresse psychologique des étudiants. La ministre assure «mettre tout en place» pour s’attaquer au problème, revenant ainsi sur les chèques de soutien psychologique annoncés par le chef de l’État. Au moins trois séances chez un psy seront prises en charge.

«À l’issue de ces consultations, le psychologue dira s’il estime qu’il faut plus de séances ou si le psychiatre estime qu’il faut prolonger le traitement», ajoute-t-elle.

Les séances suivantes sont également prises en charge.

Stages

En fin d’interview, la ministre affirme également travailler sur la question des stages, un problème «qui est devant nous dans les semaines qui viennent», avec une mobilisation du ministère du Travail, des représentants du patronat et des syndicats. «Il y aura des annonces prochainement», fait-t-elle savoir.

Lire aussi:

Euro 2020: Qui est Christian Eriksen, le joueur ayant perdu connaissance lors du match Danemark – Finlande?
Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
«L’intention était de mettre le feu»: un candidat RN agressé et aspergé d’huile à Arles – vidéo
Tags:
Twitch, YouTube, santé mentale, aide financière, annonce, enseignement supérieur, étudiants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook