France
URL courte
Par
18533
S'abonner

La Brigade anticriminalité a interpellé le 5 février deux adolescents armés qui ont dépouillé plusieurs lycéens en pleine rue et en journée à Paris.

Deux adolescents âgés de 15 et 16 ans ont été interpellés dans la capitale par la Brigade anticriminalité (BAC) après que deux lycéens se sont fait voler leurs téléphones et une carte bancaire à proximité du lycée Charlemagne situé dans le IVe arrondissement, rapporte Actu17.

Les délinquants étaient armés d’un couteau. Selon une description communiquée aux policiers, ils étaient «de type africain et mesurant environ 1m70». Un équipage de la BAC s’est alors rendu vers la rue de Rivoli, à proximité des lieux, non loin d’une station de métro pour anticiper une fuite des individus.

La chance leur a souri. Deux individus qui correspondaient «parfaitement à la description» sont apparus. Les policiers les ont d’abord suivis discrètement. Les suspects couraient vers l’Hôtel de ville, tout en regardant autour d’eux. Alerté, un second équipage de la BAC s’est rendu sur place. Les délinquants ont été rapidement interpellés.

Un couteau d’environ 15 cm

Selon Actu17, ils vivent dans le XIIIe et le XIIe arrondissement de Paris. Celui âgé de 16 ans était en possession d’un couteau d’une quinzaine de centimètres caché dans son manteau, ainsi que de trois téléphones. Deux appartenaient aux lycéens et un troisième à un jeune homme de 19 ans qui venait de porter plainte au commissariat. Les policiers ont également découvert une carte bancaire subtilisée. Ainsi, les trois agressions ont eu lieu en l’espace d’une heure.

Déjà connus de la police pour des faits similaires, les suspects ont été placés en garde à vue. Une enquête a été ouverte. Ils devaient être déférés ce dimanche.

Lire aussi:

«Je vais tous vous crever»: appelés pour des violences conjugales, des policiers se font tirer dessus
Le Drian assure sans plaisanter envisager une frappe nucléaire russe sur l’Europe
Louboutin prend ses distances avec Assa Traoré, assurant qu'elle n'est pas une «égérie»
Tags:
lycée, agression, arme blanche, portable, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook