France
URL courte
Par
3428192
S'abonner

Souhaitant «passer un message de paix», la chanteuse Yseult a appelé sur Canal+ à arrêter «de s’acharner» sur les minorités. Elle a fait part de son exaspération de se sentir redevable à la France et obligée de s’excuser «en permanence». Elle demande «du respect et de l’empathie» envers les personnes racisées.

«Du respect et de l’empathie» envers les minorités, c’est ce que demande la chanteuse Yseult qui s’est dite exaspérée d’être «redevable» à la France lors de l’émission Clique sur Canal+.

«J’ai l’impression que nous, les personnes faisant partie des minorités, des personnes racisées, etc., on est dans un délire: "On doit quelque chose à la France, mais qu’est-ce qu’on doit en fait?"», lance-t-elle.

«J’ai l’impression qu’on ne voit pas ce qu’on nous a pris, ou ce qu’on a pris à nos parents, c’est-à-dire leur dignité, le respect et l’empathie.»

L’ancienne candidate de la Nouvelle Star demande d’arrêter de «parler de nous comme des victimes», car «on est des personnes. On est des humains, on est des citoyens et des citoyennes, on a des cœurs».

«Qu’on nous laisse»

Par ailleurs, Yseult a exprimé son envie de «passer un message de paix», appelant à laisser «les personnes racisées, les minorités» où elles sont.

«Cela me casse les cou*lles de devoir en permanence m’excuser, d’être redevable, de minimiser, d’être moi-même dans l’empathie face à des personnes non racisées, alors que ça devrait être le contraire», lâche Yseult.

Pour la chanteuse, il est nécessaire de «parler librement du racisme, du féminisme, du sexisme». «Qu’on arrête de s’acharner sur nous et qu’on arrête de nous ch*er dessus! On demande du respect, on demande surtout de l’empathie», insiste-t-elle.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un prévenu pakistanais exhorte un juge à lui «donner» sa «promise» de 14 ans contre son gré
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Tags:
message, France, minorités, chanteuse, racisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook