France
URL courte
Par
5222
S'abonner

Connu pour ses clashes sur Twitter, le rappeur Booba n’en démord pas. Cette fois, ce sont les critiques de son dernier tube «Rapti World» émises par l’animateur radio Yérim Sar et ses acolytes qui sont à l’origine de la querelle. Un ami proche de l’animateur a également été visé.

Booba s’en est pris dimanche 7 février sur Twitter aux deux journalistes hip-hop Mehdi Maïzi et Yérim Sar après que ce dernier, en compagnie de ses acolytes, a critiqué sur Mouv' le dernier tube «Rapti World».

Dans un premier tweet supprimé depuis, il appelait l'équipe de la radio à l'inviter pour la promotion de l'album, exigeant la présence de Yérim Sar, Fif et Pascal Cefran:

«Comme ça je peux me défendre sur votre plateau et répondre à vos accusations. Soyez dignes».

Plus tard, l’animateur radio Yérim Sar a publié sur Twitter une version longue de la vidéo dans laquelle il critique Booba et son morceau, s'attaquant même à ses fans.

​«Si après 25 ans de carrière, t’en es réduit à faire du Jul avec quatre ans de retard […], c’est un peu comme quand tu vois un grand-père qui se déguise en clown pour amuser ses petits-enfants. D’un côté t’as de la peine pour lui, et d’un autre côté tu te dis qu’il le fait pour la bonne cause: amuser ses enfants», dit-il notamment dans la vidéo.

En réponse, Booba lui a proposé de «débattre comme des grands garçons» lors d’une interview en lui promettant de ne pas le toucher.

​Yérim Sar a accepté et même recommandé au rappeur d’inviter ses avocats, car il souhaitait parler de l'affaire de l'agression sexuelle sur mineure dans laquelle Booba serait impliqué. Une série de clashes s’en est suivi.

Un ami de Yérim entraîné dans le conflit

Booba a également choisi de s’en prendre à Mehdi Maïzi, un autre journaliste et un ami proche de Yérim Sar.

«Sache que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que tu perdes la face et que tu perdes ta place. Ca prendra le temps que ça prendra… je te souillerai et je te détruirai», menace-t-il dans un tweet accompagné d’une photo de Medhi Maïzi avec son épouse.

​Dans un autre tweet, Booba partage un message envoyé à Anne Cibron, manageuse du rappeur, par le journaliste dénonçant la publication d’une photo de sa femme sur le réseau social.

«J’suis sur tes côtes. À vie», lance Booba, se réjouissant visiblement du nouveau buzz causé.

Lire aussi:

Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Peut-être plus infectieux et plus résistant: qui est ce nouvel inconnu, le variant Lambda?
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Tags:
rap, France, Booba
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook