France
URL courte
Par
8739
S'abonner

Le médecin du quinquagénaire, décrit comme le premier cas de réinfection avec le variant sud-africain du coronavirus, explique à BFM TV que son patient souffre de graves symptômes respiratoires mais son état est stable. «Pour le moment, on est face à une situation exceptionnelle», estime-t-il encore.

Premier cas grave de réinfection par le variant sud-africain du coronavirus, un patient de 58 ans, asthmatique, avait été infecté par la forme classique du Covid-19 en septembre 2020 et ne présentait alors que des symptômes légers, a raconté son médecin Jean-Damien Ricard, professeur de médecine intensive et de réanimation à l’hôpital Louis-Mourier, auprès de BFM TV.

Sa deuxième contamination en janvier s’est avérée pourtant beaucoup plus difficile avec une détresse respiratoire.

«Il est chez nous depuis trois semaines dans un état critique. Pour le moment, il est stable», a assuré le docteur à la chaîne, tout en ajoutant qu’il est «trop tôt pour se prononcer et être définitivement rassuré sur son cas».

M.Ricard explique cette forme plus grave par le fait qu’après un Covid-19 léger la «réponse immunitaire est moins forte que pour ceux ayant fait une première forme sévère».

En outre, «il a été réinfecté par un variant dont on peut penser qu’il est plus virulent ou en tout cas qu’il a échappé à la réponse immune développée lors de la première infection», souligne-t-il auprès du média.

Pour le professeur Jean-Damien Ricard, ce cas est pourtant «exceptionnel».

«Cette situation est la première décrite. Peut-être qu’il y en a eu d’autres mais qui n’ont pas été documentées comme la nôtre», assure-t-il.

Lire aussi:

Éboulement sur un chantier: un mort, le trafic TGV de Montparnasse interrompu
L'armée syrienne repousse une attaque aux missiles de l'aviation israélienne près de Damas
Vladimir Poutine s'exprime sur les nouvelles armes de la Marine russe
Tags:
France, malades, patients, souche de coronavirus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook