France
URL courte
Par
444145
S'abonner

Le sénateur LR Bruno Retailleau s’est attaqué sur France 3 au voile islamique qui «marque physiquement une part de la population» et sert d’instrument du séparatisme.

Le port du voile dans les lieux publics sert à «retrancher une part de la population française», estime le président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau.

«Le voile, c’est à la fois l’étendard et l’instrument du séparatisme. Il s’agit de marquer physiquement une part de la population, les femmes, […] de retrancher une part de la population française», a déclaré le sénateur de Vendée sur le plateau de Dimanche en politique, sur France 3.

Durcir les sanctions à l’encontre de la burqa

Les élus LR ont voulu remettre l’interdiction du voile dans les lieux publics dans la «loi sur le séparatisme», qui ne le mentionnait jusqu’alors pas. Ils souhaitent l’interdire pour les accompagnatrices scolaires notamment, mais aussi s’attaquer à la burqa.

«Quand il y a une récidive avec la burqa, on doit durcir les sanctions, et priver par exemple d’allocations familiales ou d’aides sociales», insiste M.Retailleau.

En revanche, il propose de supprimer l’article sur l’interdiction de l’instruction en famille qu’il considère comme étant «anticonstitutionnel». «Je pense qu’on s’attaque à une liberté fondamentale des familles de faire le meilleur choix pour leurs enfants», explique-t-il.

Lire aussi:

Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Tags:
séparatisme, port du voile, Les Républicains (LR), France, Bruno Retailleau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook