France
URL courte
Par
2244
S'abonner

Bien que 23 cas du variant anglais du Covid-19 aient été identifiés en Martinique à la fin de la semaine précédente, le 15 février au soir, près de 1.500 personnes ont défilé dans les rues du Lamentin, oubliant les gestes barrières.

L'unique manifestation autorisée pour le carnaval en Martinique cette année a été celle du stade Pierre Aliker, pourtant elle n’a pas rencontré beaucoup de succès auprès du public, car plus d’un millier de personnes ont bravé l'interdiction de la préfecture pour défiler le 15 février dans les rues du Lamentin.

Comme le rapporte le quotidien régional France-Antilles, un code vestimentaire avait été donné pour se retrouver. Les participants devaient être vêtus de blanc avec un parapluie comme accessoire.

​La parade a duré de 21 heures à minuit. Selon une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, la distanciation sociale et le port du masque n’ont pas été respectés.

Message du préfet

Dans un message relayé sur les réseaux sociaux le 15 février, le préfet a indiqué ne pas autoriser les rassemblements dans les rues à cause de l’épidémie.

«Je vous invite tous à ne pas participer à des événements non autorisés pendant les quatre jours gras de carnaval qui commencent», a précisé Stanislas Cazelles.

​La préfecture a également annoncé une interdiction des rassemblements sur la voie publique, une fermeture des commerces l'après-midi et des barrages de police et de gendarmerie.

Lire aussi:

Plus de 100 caddies abandonnés: les clients «livrés à eux-mêmes», le 1er mai tourne au fiasco – images
Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Tags:
Mardi Gras, carnaval, Covid-19, Martinique, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook