France
URL courte
Par
16260
S'abonner

Sur Franceinfo, Christian Estrosi a sollicité des renforts de la police nationale à Nice, pour faire observer les mesures sanitaires. Un confinement total devrait être envisagé, souligne l’édile.

Alors que de nouvelles restrictions vont être édictées pour juguler la pandémie dans les Alpes-Maritimes, le maire de Nice a demandé des renforts de police pour les faire respecter, au micro de Franceinfo.

Christian Estrosi en a appelé directement au ministre de l’Intérieur, expliquant que la police municipale niçoise, qui possède pourtant «le premier effectif de France», devait être soutenue par la police nationale. La force municipale, lorsqu’elle est occupée à faire respecter les règles sanitaires, ne «peut pas être mobilisée sur d’autres tâches», a notamment affirmé l’édile.

«Nous avons besoin de renforts de police nationale. C'est une mission régalienne de l'État et que l'État doit assumer pour faire respecter les mesures qui seront annoncées», a-t-il ajouté à Franceinfo.

Vers un confinement total

En visite à Nice ce 20 février,  le ministre de la Santé avait annoncé la livraison prochaine de milliers de vaccins Pfizer-BioNTech et AstraZeneca dans les Alpes-Maritimes. D’autres mesures devraient être dévoilées avant la fin du week-end, alors que le département connaît le taux d’incidence le plus élevé de France.

Christian Estrosi plaide pour sa part pour des restrictions de déplacement, qui permettraient notamment de décourager la venue des touristes.

«Il faut prendre une décision. Ma contribution consiste à dire que cette mesure doit reposer ou sur un couvre-feu élargi ou sur un confinement partiel, voire un confinement total sur une période bien déterminée», déclare-t-il ainsi à Franceinfo.

Pour juguler ces flux touristiques, le maire de Nice avait déjà pris un arrêté interdisant les locations saisonnières, pour la durée des vacances scolaires.

Lire aussi:

Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Les pilotes d'un Boeing 737 MAX arrêtent un moteur en plein vol
Tags:
Alpes-Maritimes, touristes, confinement, Covid-19, Christian Estrosi, Nice
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook