France
URL courte
Par
10723
S'abonner

La France a enregistré 22.046 nouvelles contaminations par le coronavirus en 24 heures contre 22.371 la veille, rapporte dimanche Santé publique France (SPF).

La France a enregistré 22.046 nouvelles contaminations par le coronavirus en 24 heures contre 22.371 la veille, rapporte dimanche Santé publique France (SPF). Le nombre des décès supplémentaires en 24 heures dans les hôpitaux s'élève à 160, contre 183 samedi.

Ces chiffres portent désormais le nombre total d'infections à 3.605.181 depuis le début de l'épidémie et à 84.306 le nombre de décès liés au coronavirus, indique l’agence. SPF fait par ailleurs état de 9.362 nouvelles hospitalisations sur les sept derniers jours.

Côté vaccination, 2,56 millions de personnes ont reçu au moins une dose de vaccin contre 2,54 millions samedi. 78,7% des résidents en Ehpad ou en unité de soins de longue durée ont reçu au moins une dose de vaccin à la date du 20 février.

Les Alpes-Maritimes les plus sévèrement touchées

Si la situation sur l’ensemble du territoire connaît une légère amélioration, les Alpes-Maritimes font face à un inquiétant rebond de l’épidémie. Le taux d'incidence dans le département atteint les 600 cas pour 100.000 habitants et les hôpitaux arrivent à saturation, selon les dernières données disponibles de CovidTracker.

Cette détérioration est un «phénomène multifactoriel», selon Michel Carles, infectiologue au CHU de Nice. Elle est notamment aggravée par la circulation humaine ainsi que par la présence des variants du coronavirus jugés plus contagieux.

Afin d’endiguer la propagation du virus, les autorités envisagent de nouvelles mesures jusqu’à «un couvre-feu élargi», voire un «confinement total», prévient le maire LR de Nice, Christian Estrosi.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Un policier brûlé au 2e degré dans le 94 après que des assaillants ont posé un mortier dans sa voiture - vidéo
Tags:
Christian Estrosi, épidémie, Alpes-Maritimes, coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook