France
URL courte
Par
1625115
S'abonner

Un bar associatif hébergeant les locaux du groupe Génération identitaire a été détérioré à Lyon. Des tags à connotation antifasciste ont été retrouvés sur la façade. Ce n’est pas la première fois que l’établissement est pris pour cible.

Alors qu’à Paris avait lieu une manifestation contre la dissolution de Génération identitaire ce samedi, à Lyon les locaux du groupe ont été vandalisés, rapporte Le Progrès. Le bar associatif La Traboule-Maison de l’identité lyonnaise a en effet été dégradé par des militants antifascistes, qui ont laissé des tags et abîmé la porte.

«Fachos hors de nos villes» ou «Lyon antifa», était-il notamment possible de lire parmi les inscriptions.

«Cela montre une nouvelle fois le vrai visage de violence et de haine de ces groupes fascistes qui prônent le droit d’expression et qui veulent nous faire taire, nous nuire», explique au Progrès Arnaud Payre, du bureau politique de Génération identitaire.

Le groupe a décidé de porter plainte, craignant cependant qu’«il ne se passe rien», ajoute le responsable.

Pas la première fois

L’établissement avait déjà été vandalisé par le passé, notamment en novembre, alors qu’il venait de rouvrir après des travaux. Les façades avaient été recouvertes de peinture noire. En 2018, des militants antifascistes y avaient également déversé de la peinture, rose cette fois-ci.

Lassés de ces nuisances, des associations du Vieux Lyon avaient même fini par envoyer une lettre au maire, mi-novembre, rapporte Le Progrès.

Le groupe Génération identitaire s’est fait connaître du public par ses actions contre l’immigration clandestine, déployant notamment des banderoles près des frontières espagnoles et italiennes. Le 13 février, Gérald Darmanin avait annoncé engager une procédure de dissolution à son encontre.

Lire aussi:

Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Peut-être plus infectieux et plus résistant: qui est ce nouvel inconnu, le variant Lambda?
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Tags:
antifasciste, Lyon, vandalisme, Génération identitaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook