France
URL courte
Par
281086
S'abonner

Pour ralentir la propagation du coronavirus, le préfet des Alpes-Maritimes a décrété de nouvelles mesures comme le confinement du littoral du département au cours des deux prochains week-ends. Les commerces de plus de 5.000 mètres carrés y seront également fermés.

Face à la flambée des cas de Covid-19, le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, a décidé ce 22 février de nouvelles mesures dans le département.

Ainsi, un confinement sera mis en place le week-end dans une zone littorale s'étendant de Théoule-sur-Mer à Menton, les zones urbaines les plus habitées.

«La situation épidémique actuelle impose une restriction des déplacements, et donc un confinement partiel. Alors pour les deux week-ends à venir, les déplacements seront interdits dans les communes de l’aire urbaine littorale», a indiqué le préfet.

La mesure entrera en vigueur dès vendredi et pour les deux prochains week-ends. Des sorties d'une heure seront autorisées avec dérogation (médecins, animaux de compagnie, sport, promenade) dans un rayon de 5 kilomètres du vendredi 18h au lundi 6h de Menton à Théoule-sur-Mer. Afin de quitter son domicile, il faudra une attestation dérogatoire.

Les commerces de plus de 5.000 mètres carrés seront fermés​

En outre, dès ce mardi, les commerces et galeries marchandes de plus de 5.000 mètres carrés devront fermer, sauf commerces alimentaires et pharmacies.

Pour gérer les mesures sanitaires, les commerces sont appelés à installer un médiateur Covid. Le port du masque est rendu obligatoire dans toutes les zones très fréquentées. Les contrôles à la frontière italienne ainsi que dans les aéroports seront renforcés.

La campagne vaccinale est «véritablement nécessaire»

Le préfet s’est aussi prononcé sur la campagne vaccinale, qui sera être renforcée. 4.500 doses du vaccin de Pfizer vont être ajoutées aux 90.000 déjà prévues en livraison.

De plus, des doses «massives» du vaccin d'AstraZeneca vont être livrées dans le département. «L’accélération de la campagne vaccinale est véritablement nécessaire», a souligné Bernard Gonzalez.

Sur Twitter, le maire de Nice, Christian Estrosi, s’est dit «satisfait» des mesures prises.

Lire aussi:

Contrat rompu avec l’Australie: «coup dans le dos» pour les élus, «déception modérée» pour la CGT
Les soignants et pompiers non vaccinés résistent malgré les premières sanctions de Véran
«Éric Zemmour continue de me harceler», affirme la chroniqueuse Hapsatou Sy
Tags:
France, Alpes-Maritimes, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook