France
URL courte
Par
103310
S'abonner

Des agriculteurs sont venus manifester à Lyon pour dénoncer la disparition de la viande dans les cantines scolaires, voulue par le maire écologiste et dénoncée par le ministre de l’Intérieur comme une «idéologie scandaleuse».

Un rassemblement d’agriculteurs se déroule ce lundi à Lyon, pour dénoncer plusieurs projets gouvernementaux, dont la réforme de la PAC et le plan pollinisateur, mais surtout la volonté de la mairie de supprimer la viande dans les cantines scolaires, rapporte Le Progrès. 

​Ce 22 février, aux 29.000 élèves scolarisés à Lyon sera en effet servi un menu sans viande. Une mesure prise pour des «raisons sanitaires», avait précisé le maire écologiste, Grégory Doucet.

Pour protester contre cette décision, les agriculteurs ont donc défilé en tracteurs et bétaillères dans les rues de la capitale des Gaules.

Une mini-ferme a même été installée devant l’hôtel de ville. Des bottes de foin ont été déposées sur le parvis, et les passants ont pu admirer des vaches ou des chèvres broutant, comme le montrent les images prises sur place. Une dégustation de viande a également été proposée.

L’ancien maire de Lyon Gérard Collomb s’est rendu sur place pour apporter son soutien aux agriculteurs, rapporte Le Progrès.

Menus déséquilibrés et discriminants?

L’appel à manifester avait été lancé par la Fédération départementale Syndicats Exploitants Agricole du Rhône (FDSEA) et les Jeunes Agriculteurs Rhône (JA). Dans un communiqué, ceux-ci dénonçaient un «non-respect des recommandations de grammages» dans les portions servies, ainsi qu’une mesure discriminantes pour les enfants n’ayant pas accès à la viande ailleurs qu’à la cantine.

«Il est nécessaire d’avoir un repas équilibré nutritionnellement et diversifié. Nous rappelons que des légumes et légumineuses ne sont pas des menus de substitution, car ils n’ont pas la même valeur nutritionnelle qu’un morceau de viande», déclaraient encore les syndicats dans leur communiqué.

Bataille politique

La décision de la municipalité lyonnaise a suscité l’indignation de plusieurs politiques, a commencé par Gérald Darmanin. Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur a fustigé une «insulte inacceptable» faite aux agriculteurs et aux bouchers, tout en pointant du doigt l’élitisme et le moralisme des écologistes.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a également critiqué la disparition de la viande dans les assiettes, annonçant sur Twitter avoir saisi le préfet du Rhône à ce sujet.

La manifestation des agriculteurs a en outre reçu le soutien du député Éric Ciotti, celui-ci critiquant également une forme d’«écologisme extrémiste».

Les Verts ont cependant été appuyés par GreenPeace. L’organisation a condamné la réaction des deux ministres dans un communiqué, y voyant une «posture politicienne de défense de l’élevage industriel».

En visite à Lyon ce 22 février, Olivier Véran a quant à lui estimé qu’il n’y avait «pas lieu de polémiquer» sur le sujet. Le ministre de la Santé a affirmé qu’il n’était «pas choqué qu'on puisse proposer des menus sans viande ni poisson à l'école».

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
Tags:
manifestation, agriculteur, écologie, viande, Lyon, cantine scolaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook