France
URL courte
Par
Débat sur l'instauration d'un passeport vaccinal (45)
8793
S'abonner

Invité sur Europe 1, Nicolas Dupont-Aignan s’est vivement opposé au pass sanitaire, qu’il juge liberticide et inefficace.

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan s’est exprimé dimanche 28 février sur Europe 1. Il a notamment été interrogé sur le «pass sanitaire» évoqué jeudi par Emmanuel Macron, lequel servirait à accéder aux lieux culturels et restaurants.

S’il ne s’oppose pas à l’instauration d’un passeport vaccinal pour passer les frontières, il refuse une mesure similaire au niveau national.

«Qu’à l’intérieur du pays, on veuille enregistrer tous les Français, avoir leurs conditions de santé et que pour circuler on soit obligé de montrer patte blanche, je le combattrai de toutes mes forces et j’appellerai tous les Français à le combattre», a-t-il déclaré.

«Les Français savent désormais qu’avec Emmanuel Macron en 2022, ils seront fichés, enregistrés», poursuit le candidat à la présidentielle, dénonçant un «système orwellien». Il affirme ensuite que «l’affaire sanitaire n’est qu’un prétexte pour changer de société» et compare ce pass à une mesure qui reviendrait à «supprimer la liberté de circulation dans notre pays».

Contagiosité

Nicolas Dupont-Aignan, citant un extrait de Santé publique France, a ensuite rappelé que «la réduction de la contagiosité» est «incertaine» concernant les vaccins actuellement disponibles. Il note également que l’évolution des variants va amener à devoir les adapter et qu’ils ne seront pas disponibles au même moment à l’ensemble de la population.

«On est dans une situation de bureaucratie policière hallucinante», s’indigne-t-il.

Bien qu’Emmanuel Macron a assuré que ce pass ne serait «pas uniquement lié à la vaccination», M. Dupont-Aignan estime qu’il reviendrait tout de même à rendre le vaccin obligatoire, car il sera nécessaire pour éviter de présenter des tests négatifs de façon répétée.

Dossier:
Débat sur l'instauration d'un passeport vaccinal (45)

Lire aussi:

Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Vladimir Poutine «a un vrai problème»? Le Kremlin répond à Joe Biden
Tags:
Covid-19, liberté de déplacement, Emmanuel Macron, vaccination, passeport, Nicolas Dupont-Aignan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook