France
URL courte
Par
271046
S'abonner

La France recense 4.703 nouveaux cas de contamination par le coronavirus, contre 19.952 la veille, rapporte ce lundi 1er mars Santé publique France (SPF). Le nombre de patients en réanimation atteint 3.544 pour la première fois depuis le mois du décembre.

Les autorités sanitaires françaises ont indiqué lundi que plus de 3.500 patients contaminés par le Covid-19 étaient en réanimation, pour la première fois depuis le 1er décembre. 

Le nombre de ces patients en réanimation a augmenté de 52 en 24 heures dans les hôpitaux français, ce qui porte leur total à 3.544. Le nombre de personnes hospitalisées a pour sa part progressé de 150 pour un total de 25.430. 

Selon les chiffres communiqués ce lundi par Santé publique France, le pays a enregistré 4.703 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus en 24 heures, contre 19.952 nouveaux cas recensés dimanche, et 375 décès liés à l'épidémie.

Le bilan officiel de l'épidémie en France s'élève à 86.803 morts depuis le début de l'épidémie.

«Encore quelques semaines»

Lors de son déplacement en Seine-Saint-Denis ce lundi 1er mars, Emmanuel Macron a déclaré qu’il faudra «tenir encore quatre à six semaines» avec les restrictions sanitaires avant d’éventuels ajustements.

La veille, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon estimait dans un entretien au JDD que la France «peut encore éviter le confinement si tout le monde se mobilise», sans exclure pour autant «des mesures plus strictes» au niveau national en cas d'aggravation de l'épidémie.

M.Salomon a en outré fait valoir que le couvre-feu «fonctionne très bien» dans le pays.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 replonge sous la barre des 35.000 en 24h en France
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Tags:
coronavirus SARS-CoV-2, Covid-19, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook