France
URL courte
7428
S'abonner

Cinq jours se sont écoulés depuis la mort d’Aymane, en Seine-Saint-Denis. Un cortège arpente les rues de Bondy pour honorer la mémoire de l’adolescent. Une minute de silence aura lieu ensuite.

Jeune boxeur prometteur, Aymane, a été abattu à Bondy (Seine-Saint-Denis) dans le cadre d’un «différend» dont les origines ne sont pas encore connues. La ville, en coopération avec l’association Chris Fight Bondy, ont organisé une marche blanche ce mercredi 3 mars.

Le cortège devrait s’élancer depuis l’espace Nelson Mandela où un dépôt de gerbes est prévu puis devrait ensuite gagner la mairie où se tiendra une minute de silence.

Deux frères de 17 et 27 ans ont été mis en examen pour l’assassinat de ce mineur de 15 ans. Ils ont été placés en détention provisoire.

«La victime et ses agresseurs [s'opposaient] depuis près d'un an», a indiqué le parquet de Bobigny. Le jeune homme a été tué de plusieurs balles dans la poitrine en sortant de la maison de quartier Nelson Mandela.

Le drame a été précédé par les meurtres d’une jeune fille et d'un garçon, tous les deux âgés de 14 ans, lors de bagarres entre bandes rivales respectivement les 22 et 23 février dans l’Essonne.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
meurtre, adolescents, France, Seine-Saint-Denis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook